Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UE1277 PFIE Plateforme d'Infectiologie Expérimentale
- Complément d'adresse :
INRAE
Centre de Recherche Val de Afficher la suite
INRAE
Centre de Recherche Val de Loire, site de Tours
37380 NOUZILLY Réduire

- Missions :
La PFIE constitue le plus grand dispositif expérimental français d'infectiologie en milieu confiné Afficher la suite
La PFIE constitue le plus grand dispositif expérimental français d'infectiologie en milieu confiné pour les animaux de rente et de laboratoire. C'est l'une des plus importantes structures de ce type en Europe. La PFIE est certifiée ISO 9001 depuis mai 2008. C'est la plus grande structure certifiée de l'Inra. La PFIE répond aux demandes d'expérimentation d'établissements publics et privés. Elle met à la disposition de la communauté scientifique européenne des installations spécifiques et des compétences très spécialisées dans le domaine de l'infectiologie expérimentale, pour réaliser des études in vivo visant à améliorer les connaissances sur les maladies infectieuses et parasitaires des animaux domestiques, et plus particulièrement sur les zoonoses (maladies transmissibles à l'homme) et les maladies émergentes (ou ré-émergentes). Elle permet la réalisation d'études dans le cadre de la recherche de nouveaux moyens de lutte contre les maladies animales, dont les zoonoses : diagnostic, prophylaxie, comme la vaccination ou la sélection d'animaux résistants, traitement. Elle contribue de ce fait à l'amélioration de la santé publique vétérinaire et de la santé animale. La PFIE permet de réaliser des études en milieu confiné (A2, A3, isolateurs) avec des agents pathogènes de classe 1 à 3, à la fois sur espèces cibles et espèces modèles c'est-à-dire sur la plupart des animaux de rente (bovin, ovin, caprin, porcin, volailles, équin...) et de laboratoire (souris, rat, lapin). Elle est investie de 2 missions principales : 1- La réalisation de protocoles expérimentaux en bâtiments confinés A2 et A3, en isolateurs, en bâtiments conventionnels et en prairies, sur toutes les espèces citées, avec des lots significatifs d'animaux (de quelques animaux à plusieurs centaines). Les bâtiments confinés ont à la fois pour vocation de maintenir les animaux à l'abri des contaminations extérieures (maladies intercurrentes) et de préserver l'Homme et l'environnement des contaminations par les agents pathogènes étudiés. La PFIE dispose également d'une installation d'imagerie scintigraphique en milieu confiné A3, unique en Europe, qui permet l'exploration in vivo sur des animaux de petit et moyen format (souris, rat, lapin, volaille, ovin, caprin, porc) en maîtrisant à la fois les risques liés à l'usage de traceurs radioactifs et le risque infectieux. 2- La production (élevage) et/ ou la fourniture (mise à disposition) d'animaux de rente et de laboratoire, ou de leurs produits (viande, oeufs, lait, tissus et fluides corporels sains ou infectés) : - de statut génétique défini (races, lignées) - de statut sanitaire connu : animaux EOPS (Exempts d'Organismes Pathogènes Spécifiques - Ce statut sanitaire est défini par rapport à une liste de référence d'organismes pathogènes pour l'espèce considérée. La liste de référence utilisée en France est la liste proposée par la FELASA) : souris, volaille ; animaux SSC (Statut Sanitaire Contrôlé) : bovin, ovin, porcin ; animaux axéniques (sans flore) ou gnotobiotiques (flore contrôlée) : poussin, animaux de laboratoire ; - de statut physiologique approprié (animaux gestants par exemple). Réduire

- Moyens :
La PFIE comprend 55 personnes : 8 ingénieurs, dont 3 vétérinaires, 5 assistants ingénieurs, 19 Afficher la suite
La PFIE comprend 55 personnes : 8 ingénieurs, dont 3 vétérinaires, 5 assistants ingénieurs, 19 techniciens, 23 adjoints techniques. Parmi eux, 33 animaliers et 11 agents de maintenance. La PFIE, localisée sur le centre Inra de Tours, se subdivise en 2 secteurs distants d'1 km. Elle représente 23.600 m2 de surfaces couvertes, dont 13.300 m2 de bâtiments qui hébergent des animaux. Elle comprend 32 bâtiments, dont 27 hébergent des animaux (élevage et expérimentation) : ceux-ci disposent de plus de 120 cellules expérimentales indépendantes, dont la plupart sont modulables et permettent donc l'hébergement successif de plusieurs espèces animales, et 45 isolateurs, de différentes tailles et dont certains sont bioclimatiques (température et hygrométrie contrôlées). La surface réservée aux animaux en niveau de confinement A3 est de 3.600 m2. Elle est de 5.600 m2 en niveau de confinement A2 et de 4.100 m2 en niveau de confinement A1. Ces locaux confinés disposent d'un système de filtration de l'air, de sas pour le personnel avec vestiaires, de sas pour les animaux, les matériels, les aliments. Le nouveau bâtiment A3 « Inprest » (Installation Nationale Protégée pour la Recherche sur les Encéphalopathies Spongiformes Transmissibles) dispose de 8 unités indépendantes, dont 3 avec salle de traite (1 bovin, 2 ovin-caprin). Le personnel et les installations disposent des habilitations (niveaux 1 et 2) et des agréments réglementaires nécessaires. Réduire

- Collaborations :
La PFIE est une structure ouverte qui met en oeuvre des protocoles expérimentaux à la demande de Afficher la suite
La PFIE est une structure ouverte qui met en oeuvre des protocoles expérimentaux à la demande de chercheurs de l'Inra, du Cirad, du CNRS, de l'Inserm, du CEA, de l'Afssa, de l'Institut Pasteur, des écoles vétérinaires, des universités et des entreprises privées françaises et européennes. Elle collabore donc avec de nombreuses équipes de recherche, publiques et privées, françaises et étrangères. Elle est intégrée dans l'Institut d'Expérimentation en Infectiologie Animale du Département Santé Animale (IEIA - https://www.inra.fr/experimentation_sante_animale). Elle est adossée, notamment en terme d'expertise scientifique, à l'unité de recherche Infectiologie et Santé Publique (ISP) et constitue avec elle le Pôle Santé Animale de Tours (PSAT - http://www.tours.inra.fr/Pole_Sante_Animale/plate_forme_d_infectiologie_experimentale). Nombre de ces collaborations s'organisent dans le cadre de projets nationaux ou internationaux. Au niveau européen, la PFIE est le principal dispositif expérimental sur lequel s'appuie le PSAT qui participe ou coordonne de nombreux programmes en cours de type STREP, REX et PI dans le cadre du 6e PCRD (EADGENE, PHARMAPLANTA, SABRE, QUALITY PORK, NEUROPRION). Un projet Formation Marie Curie est en préparation dans le cadre du 7e PCRD. Des collaborations étroites sont engagées avec le Veterinary Laboratory Agency (VLA - Ministère de l'Agriculture DEFRA, Grande-Bretagne) et avec le Central Institute for animal Disease Control (CIDC - Wageningen University, Lelystad, Pays-Bas) dans le cadre d'un contrat européen (projet NADIR). La PFIE est également impliquée dans plusieurs contrats ministériels ou ANR, des contrats régionaux, un ACI (microbiologie), un contrat DGAL ainsi que des prestations de service. Le Pôle Santé Animale de Tours coordonne un réseau européen des infrastructures de même type au sein du 7e programme cadre Européen (FP7-INFRASTRUCTURES-2008-1 / Capacities / Research Infrastructures - « Plates-formes européennes d'infectiologie expérimentale »). L'objectif de ce programme, dénommé NADIR, est de contribuer à structurer l'espace européen de recherche en matière d'infrastructures dédiées à l'étude des maladies infectieuses animales et en particulier des zoonoses. Le projet NADIR rassemble 15 partenaires, à la fois des infrastructures équivalentes et/ou complémentaires en Europe et leurs utilisateurs. NADIR devrait en particulier faciliter le développement cohérent de ces installations expérimentales confinées, pour lesquelles il existe une forte demande des acteurs de la recherche vétérinaire et biomédicale, tant publique que privée. Celle-ci doit répondre à une réglementation en matière d'éthique et de sécurité microbiologiques de plus en plus contraignante, mais se doit en premier lieu d'apporter des réponses fiables en matière de physiopathologie des maladies émergentes (diagnostic, conditions de transmission, évaluation du risque, cibles thérapeutiques) ou d'essais vaccinaux et thérapeutiques. Réduire

- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : agent pathogène, agneau, agnelle, bactérie, bouc, bovin, brebis, brucella, campylobacter, caprin, chèvre, chikungunya virus, chlamydia, chlamydophila, cochon, coxiella, équin, listeria, mouton, mycobacterium, oeuf eops, ovin, parasite animal, porc, porcin, poule, poule eops, poussin, poussin axénique, prion, salmonella, sanglier, santé publique, souriceau, souris, souris eops, souris knock out, statut sanitaire, toxoplasma, truie, vache, veau, virus, virus de chikungunya, volaille
Question sociétale et finalité, contexte : animal health, crise sanitaire, pathogen - animal relationship, santé animale
Démarche, discipline : bactériologie, Bacteriology, Emerging diseases, Immunologie, Immunology, Maladies émergentes, maladies infectieuses, Médecine vétérinaire et santé animal, parasitologie, Parasitology, Vaccinologie, Vaccinology, Virologie, Virology
Afficher la suite
Objet d'étude : agent pathogène, agneau, agnelle, bactérie, bouc, bovin, brebis, brucella, campylobacter, caprin, chèvre, chikungunya virus, chlamydia, chlamydophila, cochon, coxiella, équin, listeria, mouton, mycobacterium, oeuf eops, ovin, parasite animal, porc, porcin, poule, poule eops, poussin, poussin axénique, prion, salmonella, sanglier, santé publique, souriceau, souris, souris eops, souris knock out, statut sanitaire, toxoplasma, truie, vache, veau, virus, virus de chikungunya, volaille
Question sociétale et finalité, contexte : animal health, crise sanitaire, pathogen - animal relationship, santé animale
Démarche, discipline : bactériologie, Bacteriology, Emerging diseases, Immunologie, Immunology, Maladies émergentes, maladies infectieuses, Médecine vétérinaire et santé animal, parasitologie, Parasitology, Vaccinologie, Vaccinology, Virologie, Virology
Localisation géographique : europe, france, touraine
Dispositif technique et méthode d'étude : animal experimentation, autoclave, confinement, décontamination, digesteur, élevage protégé, expérimentation animale, gestion de projet, infectiologie, ingénierie, innovation, isolateur, laboratoire, télémétrie, vaccination, veille réglementaire, veille scientifique
Phénomène, processus et fonction : brucellose, chlamydiose, coccidiose, coccidiosis, coxiellose, cryptopsoridiose, encéphalopathie spongiforme transmissible, fièvre catarrhale du mouton, fièvre catarrhale ovine, fièvre de la vallée du rift, helminthiase, helminthiasis, helminthose, listériose, maladie animale, maladie de marek, production d'anticorps, salmonellose, toxoplasmose, tremblante, tremblante ovine et caprine, tuberculose, tuberculosis
Réduire
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +