Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UMR1095 GDEC Génétique Diversité et Ecophysiologie des Céréales
- Complément d'adresse :
nouvelle adresse depuis le 1/04/2012 :
INRAE Site de Crouël 5 Chemin de Beaulieu 63000 Afficher la suite
nouvelle adresse depuis le 1/04/2012 :
INRAE Site de Crouël 5 Chemin de Beaulieu 63000 CLERMONT-FERRAND Réduire

- Missions :
L’Unité de Recherche « Génétique, Diversité, Ecophysiologie des Céréales (GDEC) » est une Unité Afficher la suite
L’Unité de Recherche « Génétique, Diversité, Ecophysiologie des Céréales (GDEC) » est une Unité Mixte de Recherche (UMR 1095) entre l'INRA et l’Université Clermont II Blaise Pascal (UBP). Elle est rattachée aux Départements « Biologie et Amélioration des Plantes (BAP) », « Santé des Plantes et Environnement (SPE) » et «Environnement et Agronomie (EA) » de l'INRA. A l’exception d’une antenne sur le Campus Universitaire des Cézeaux à Aubière, ses locaux sont localisés sur le site INRA de Crouël à Clermont-Ferrand.
Ses projets de recherche sont principalement focalisés sur une même espèce végétale, le blé tendre, 3ème céréale pour la production et 1ère pour les échanges commerciaux au niveau mondial, à la base de l’alimentation d’un tiers de la population mondiale. Ils s’intègrent dans un objectif commun, l’amélioration de la qualité et du rendement du blé dans un contexte d’agriculture durable et de changement globaux, en particulier climatique. Développés au sein de 7 équipes pluridisciplinaires, et à l’interface entre recherche fondamentale et recherche finalisée, ces projets ambitieux visent (1) à avancer dans la connaissance de la structure et de l’organisation du génome du blé tendre, du contrôle génétique et épigénétique de son expression, des mécanismes sous-tendant l’évolution des génomes complexes des blés et plus largement des céréales, avec un focus sur la genèse de nouvelles fonctions et/ou l’évolution de fonctions conservées spécifiques, (2) à analyser les relations entre polyploïdie et adaptation, (3) à décrypter et modéliser les mécanismes moléculaires et physiologiques contrôlant des caractères agronomiques tels que le rendement et la qualité des grains (identification des réseaux de gènes contrôlant le développement, la taille et le remplissage du grain, ...), et la résistance/tolérance à des stress biotiques (maladies) ou abiotiques (déficience en azote, soufre, CO2, stress hydrique et thermique, …), (4) à étudier les interactions génotype/environnement, (5) à contribuer à la conservation, la caractérisation et la distribution des ressources génétiques de blés et dans une moindre mesure de céréales à paille, et in fine (6) à intégrer ces connaissances et développer des outils et méthodes (sélection génomique, ...) pour améliorer l’efficacité de la sélection variétale.
Pour leur réalisation, ces projets adoptent une démarche de biologie intégrative associant une large palette d’outils et de compétences (biologie moléculaire, biochimie, génétique, génomique, biologie cellulaire, physiologie moléculaire, écophysiologie, pathologie végétale bioinformatique, et modélisation), et tirent profit de l’existence au sein de l’Unité d’infrastructures expérimentales (plateaux techniques et plateformes) disposant des compétences, des outils et des équipements modernes permettant la culture de plantes en conditions contrôlées, la construction à façon de lignées transgéniques chez le blé, et le développement d’approches de génomique haut débit. Les expérimentations au champ sont principalement réalisées en collaboration avec les équipes de l’Unité Expérimentale (UE) 1375 PHACC.
L’UMR GDEC est rattachée au Centre INRA de Clermont-Theix-Lyon, au Département de Biologie de l’UFR « Sciences et Technologies » de l’UBP, et à l’Ecole Doctorale « Sciences de la Vie, de la Santé, Agronomie et Environnement (ED 65 SVSAE)». Elle fait partie du PRES « Clermont-Université », et elle est membre de la Fédération de Recherche en Environnement (FR UBP/CNRS 3467) et membre fondateur du Pôle de Compétitivité « Céréales Vallée ».
Au niveau international, l’UMR GDEC développe des collaborations avec l’ensemble des acteurs majeurs sur le blé et les céréales (structures de recherche publics et privés, organismes internationaux), formalisées par des projets européens et plusieurs réseaux et consortia, dont elle contribue à l’animation et la coordination. Elle est impliqué dans les structures de gouvernance et d’expertise de la Wheat Initiative. L’UMR GDEC est aujourd’hui considérée comme un des leaders au niveau mondial en génomique du blé.

Réduire

- Moyens :
91 agents permanents Afficher la suite
91 agents permanents et 30/40 contractuels Réduire

- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : blé, resistance gene, triticum aestivum, triticum monococcum
Question sociétale et finalité, contexte : intérêt agronomique
Démarche, discipline : Génétique des plantes
Afficher la suite
Objet d'étude : blé, resistance gene, triticum aestivum, triticum monococcum
Question sociétale et finalité, contexte : intérêt agronomique
Démarche, discipline : Génétique des plantes
Dispositif technique et méthode d'étude : mutagenèse, transgénèse, validation fonctionnelle
Phénomène, processus et fonction : mutagénèse
Réduire
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +