Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UE0999 Pech Rouge Unité Expérimentale de Pech Rouge
- Complément d'adresse :
INRA Domaine de Afficher la suite
INRA Domaine de Pech-Rouge
11430 GRUISSAN Réduire

- Missions :
L'Unité Expérimentale de Pech Rouge est la seule structure d’expérimentation et de transfert INRA à Afficher la suite
L'Unité Expérimentale de Pech Rouge est la seule structure d’expérimentation et de transfert INRA à vocation recherche intégrée viticulture-œnologie. Cette plateforme permet une approche transversale, de la parcelle de vigne au produit conditionné. L’expérimentation vitivinicole concerne la validation, le référencement en lien avec la profession, et le pré-développement des résultats de recherche. En amont les acquisitions de connaissances font l’objet de travaux avec diverses équipes de recherche.

Il s’agit de concevoir et d’organiser des recherches concernant la filière viticulture œnologie, tout en assurant le transfert et la valorisation des actions les plus innovantes.

Dans l’organisation INRA, l’UEPR est rattachée administrativement au Centre de Montpellier (www.montpellier.inra.fr) et scientifiquement au département Caractérisation et Elaboration des Produits Issus de l’Agriculture (CEPIA www.inra.fr/cepia).

L'UEPR accueille sur son site une antenne de l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV www.vignevin.com) notamment dans le cadre de l'UMT Qualinnov2. Réduire

- Moyens :
Domaine viticole

Le domaine de Pech Rouge comprend une superficie totale de terrain de 170 Afficher la suite
Domaine viticole

Le domaine de Pech Rouge comprend une superficie totale de terrain de 170 ha, planté de 38 hectares de vignes, distribués sur trois zones : les Colombiers (sol type marneux), la Clape (sol calcaire dur concassé) et la zone Littorale (sols sableux et sablo-limoneux) : plan du domaine expérimental.

En tant que plateforme d’expérimentation vitivinicole, le vignoble de Pech Rouge est en constante évolution pour adapter les cépages et les modes de conduite aux nécessités de la recherche. L’objectif ciblé est de fournir, avec une traçabilité totale, des raisins et des vins en qualité et quantité suffisante pour les programmes menés dans les halles de technologies.

Halles de technologies

L’UE dispose de 5000 m2 de bâtiments correspondants à différentes activités :

• Halles technologiques d’expérimentation :

- Halle dédiée à l’extraction, à la transformation et à l'œnologie expérimentale pour des échelles de travail de 100 kg à 5 tonnes. Cette halle est dotée de différents équipements : érafloir, pressoir, flash détente, centrifugeuses, filtres tangentiels, filtres à terre, cuverie,…

- Halle de fermentations différées permettant la réalisation de fermentations en conditions contrôlées avec acquisition en ligne des cinétiques fermentaires à l’échelle de 100L sur 16 fermenteurs et de 10L sur 4 fermenteurs. Pour cela, cette halle est équipée d'un pasteurisateur à plaques et d'une chambre de conservation des moûts à 5°C d'une capacité de 210 hL en conditions aseptiques. Elle dispose de plus, d’un nouvel équipement de suivi en ligne concernant le dosage des composés volatils dans les gaz de fermentation pour 4 fermenteurs.

- Halle dédiée aux technologies de séparation / fractionnement (procédés à membranes, distillation, procédés électromembranaires, contacteur à membrane).


• Caves de vinifications (une cave traditionnelle avec cuverie base béton d'un volume total de 1200 hL, une cave technologique avec cuverie en acier inoxydable de 1500 hL).

• Halle de conditionnement (2 lignes d'embouteillage pour lots de 20L à 100 hL avec contrôle des gaz dissous, oxygène et gaz carbonique).

• Chai d’élevage d'une capacité de 60 barriques (15 à 17 °C, hygrométrie maîtrisée).

• Vinothèque : stockage de vins expérimentaux.
Réduire

- Collaborations :
L'UEPR assure le continuum expérimental du cep de vigne au raisin puis au vin caractérisé.
Ceci Afficher la suite
L'UEPR assure le continuum expérimental du cep de vigne au raisin puis au vin caractérisé.
Ceci ouvre un champ de partenariats pérennes très large.

1) Les partenariats scientifiques sont ancrés avec les UMR dédiées aux questions de recherche soulevées. De façon privilégiée et structurelle ces partenariats sont établis avec l’UMR SPO (INRA Montpellier) pour l’œnologie, le LBE (INRA Narbonne) pour les volets environnementaux, et les UMR DIAPC, LEPSE (INRA Montpellier) et ITAP (IRSTEA-SupAgro Montpellier) pour la viticulture.
Les unités relevant de IRSTEA (anciennement CEMAGREF) et de l’IHEV SupAgro de Montpellier structurent les partenariats dans le cadre de projets de recherche.

2) Les partenariats professionnels sont structurés avec l’IFV via l’UMT Qualinnov2 en associant les pôles Qualimed et Transfert-LR au niveau régional.
Les chambres d’agriculture , fédérations des caves coopératives, des vins IGP, AOP, les laboratoires d’œnologie privés, l’ICV, et différents centres interprofessionnels sont des partenaires naturels impliqués en fonction des projets.

3) Les partenariats industriels ont pour supports des projets de recherche. Les relations durables avec des équipementiers de la filière sont privilégiées.
A titre d’exemple:
- les sociétés : Oenodia-Eurodia, Pera, Alfa–Laval, Pellenc, Vivelys, Fruition Science, Egretier, entre autres,
- des industriels fournisseurs de la filière : Société Lallemand, Gist Brocades, Oenobrands,
- des producteurs : UCCOAR-EVOC, Grap Sud.

4) Différents chercheurs de l’unité sont intégrés aux conseils scientifiques et techniques des structures professionnelles : OIV, Vins IGP, BNIC, IFV, Institut du Rosé, CTPS, ACTA, ACTIA, IHEV, Lien de la Vigne.

5) Les partenariats internationaux sont renouvelés sous formes de contrats Européens d’une part (par exemple WINETech) et dans le cadre d’échanges récurrents d’étudiants en formation et stage avec en particulier les pays de l’Amérique du Sud.
Enfin, des actions ponctuelles fortes avec des groupes de presse (par exemple Groupe France Agricole-La Vigne) sont établies par convention pour le salon Innovigne. Réduire

- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : boisson fermentée, levure, vigne traditionnelle, vin
Question sociétale et finalité, contexte : agriculture de précision, qualité organoleptique, technical progress
Démarche, discipline : Agronomie, Alimentation et Nutrition, biochimie
Afficher la suite
Objet d'étude : boisson fermentée, levure, vigne traditionnelle, vin
Question sociétale et finalité, contexte : agriculture de précision, qualité organoleptique, technical progress
Démarche, discipline : Agronomie, Alimentation et Nutrition, biochimie
Echelle d'étude : vignoble
Localisation géographique : languedoc roussillon
Dispositif technique et méthode d'étude : innovation technologique, irrigation, oenologie
Composé chimique, Facteur du milieu : azote, lipide
Phénomène, processus et fonction : fermentation, qualité
Réduire
chargement
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +