Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UMR0956 BIPAR Biologie Moléculaire et Immunologie Parasitaires
- Complément d'adresse :
AFSSA LERPAZ 23 avenue du Général Afficher la suite
AFSSA LERPAZ 23 avenue du Général de Gaulle 94706 MAISONS-ALFORT CEDEX Réduire

- Missions :
L'Unité Mixte de Recherche, intitulée " Biologie moléculaire et immunologie parasitaires et Afficher la suite
L'Unité Mixte de Recherche, intitulée " Biologie moléculaire et immunologie parasitaires et fongiques ", « BIPAR » a pour objectifs l'étude des relations hôtes-pathogènes (biologie des agents, épidémiologie moléculaire, réactions immunitaires) et leurs conséquences sur la pathogénie, le diagnostic et les moyens de lutte vis-à-vis des maladies parasitaires, fongiques ainsi que des maladies bactériennes transmises par les ectoparasites. Des thèmes fédérateurs ont été retenus : - l'étude des zoonoses parasitaires, qui ont une incidence majeure dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité des denrées d'origine animale en tant que zoonoses notamment avec l'introduction de 10 nouveaux états membres dans l'UE (contrats TRICHINET et ZOOPNET dans le réseau d'excellence MedVetNet). Les objets d'études sont Trichinella, Toxoplasma, Giardia et cryptospsoridium. - les champignons pathogènes Aspergillus et Pneumocystis ; cette dernière mycose est surtout étudiée dans le cadre du franchissement de la barrière d'espèce. - les bactéries transmises par des ectoparasites comme Bartonella et Borrelia qui sont des agents zoonotiques. Missions générales de l'unité : Les projets de recherche fédérateurs permettent de développer un pôle fort en infectiologie notamment en développant des thèmes de recherche en microbiologie-parasitologie. Le thème « nématode transmis par les viandes : Trichinelloses » a pour finalité la mise en place de nouveaux outils prophylactiques et diagnostiques chez l'homme et l'animal (porc, sanglier, cheval). La stratégie appliquée vise à lutter contre cette zoonose majeure en assurant un diagnostic fiable, en mettant en place une prophylaxie médicale dans les zones endémiques et à organiser les mesures de contrôle au niveau national. Le développement d'une recherche finalisée sur les protozoaires transmis par les aliments (description de la prévalence dans le cheptel, typage moléculaire, marqueurs microsatellites) complète l'étude des parasites transmis par les aliments. Le thème « Mycoses opportunistes et infections émergentes » contribue à caractériser la circulation des agents pathogènes chez des espèces cibles, tout particulièrement au moment de leur contact infectant. Sont aussi identifiées les sources d'infestation ou d'infection ainsi que les réservoirs dans l'environnement et la diversité des espèces impliquées pour chacun des agents pathogènes décrits. Dans tous les cas, la relation entre l'homme et l'animal est au coeur du projet. Réduire

- Moyens :
Locaux dont dispose l'Unité :

➢ Implantation :

* AFSSA LERPAZ :
* Bâtiment Afficher la suite
Locaux dont dispose l'Unité :

➢ Implantation :

* AFSSA LERPAZ :
* Bâtiment F : bâtiment entièrement rénové en 2005 de classe 2+ avec climatisation sur les 4 niveaux :
→ Surface laboratoire : 450 m²,
→ Surface bureaux : 145 m²,
→ Salle réunion/informatique : 50 m²,
→ Salle technique : environ 60 m².
* Bâtiment microscopie électronique :
→ Bureaux (3) : 22 m²,
→ Laboratoire : 12 m²,
→ Microscope électronique.
* Bâtiment H - bureaux : 140 m².

* ENVA :
* Bâtiment Marcenac : 50 m², laboratoires et bureaux.

* Faculté médecine, Créteil :
* Laboratoire de 100 m² avec bureaux inclus.


➢ Nombre de m² utiles occupés par l'unité : 1000 m².


➢ Répartition des m² utiles par principales catégories de locaux :
* Laboratoires : 580 m²,
* Bureaux / salle réunion / informatique : 460 m².

Réduire

- Collaborations :
1) Equipe 891 :

1.1 National
Le laboratoire de Parasitologie de la Faculté de Médecine Afficher la suite
1) Equipe 891 :

1.1 National
Le laboratoire de Parasitologie de la Faculté de Médecine de Cochin (J Dupouy Camet) est le principal laboratoire avec lequel une collaboration de plusieurs années a été réalisée.
Nous avons des collaborations régulières avec l'Unité de Biologie Moléculaire de l'AFSSA-Ploufragan qui s'est spécialisée dans le développement des vecteurs porcins et aviaires (A Jestin).
Des collaborations plus ponctuelles avec d'autres laboratoires de l'AFSSA ou de l'INRA existent notamment avec l'UR de P Galtier (INRA ,Toulouse), dans le cadre de l'analyse des interleukines de porc ; l'UR INRA de Corté (Dpt SAD, F Casabianca) avec le contrat BIOSCOPE (2006) ; l'AFSSA Nancy (F Cliquet) pour le suivi épidémiologique des renards en matière de parasites. Un contrat avec l'Office National de la Chasse (2000-2005) nous a permis d'effectuer une enquête large concernant la séroprévalence de la Trichine chez le sanglier en utilisant le jus musculaire de viande chez cette espèce.
Des relations contractualisées avec différentes PME ont également été obtenues :
- Institut Pourquier : développement de l'ELISA précoce Trichinella, enquête sérologique dans la faune sauvage (voir contrat européen TRICHIPORSE, et contrat AQS2000),
- Microvision instruments : développement d'un logiciel de reconnaissance de formes du parasite Trichinella version 1 (contrat AQS 1999), version 2 (contrat TRICHIPORSE), version 3 finale (2006),
- SEPPIC : stimulation de la réponse muqueuse avec des adjuvants (contrat 4 ans renouvelé 2 fois).

1.2 Réseau de collaboration internationale contractualisé :
Les principales collaborations européennes nécessaires au programme nématode parasite (Trichine) correspondent à un réseau européen rassemblant une vingtaine de partenaire dont l'ISS, Italie (E Pozio), le BfR, Allemagne (K Noeckler), le KVL, Danemark (C Kapel), l'université d'agriculture de Cluj-Napoca, Roumanie (V Cosma), le RIVM, Pays Bas (J Van der Giessen). Ces collaborations ont été initiées par les contrats TRICHIPORSE animé par l'UMR BIPAR puis par les workpackages TRICHINET et TRICHIMED intégrés dans le réseau d'excellence MedVetNet.
Une action ECOS-ANUIES (faisant suite aux actions A01A03 M96B03) avec le laboratoire de G. Ortega-Pierres (CINVESTAV, Mexico) et le laboratoire de L Yepez (Centro Medico, Mexico) a été mise en place en matière d'immunologie trichine et d'identification des facteurs zoonotiques chez Giardia. Ce contrat qui a une durée de 4 ans nous permet d'échanger 2 scientifiques chaque année ainsi que des étudiants en formation doctorale ou des post-doctorants pendant 6 mois (2 à 3 fois).

Plusieurs contrats ont été obtenus avec l'Institut des zoonoses de Changchun (RP Chine, Pr Liu Mingyan, Pr Fu Baoquan, Dr Li Chengyao) pour analyser la situation épidémiologique de la trichinellose en Chine, typer les isolats de Trichinella et identifier des gènes impliqués dans la virulence du parasite. L'ambassade de France en Chine nous a également attribué dans la suite de l'action PRA deux bourses de thèse pour des étudiants chinois et une bourse pour un post doctorant.
Enfin des collaborations plus ponctuelles ont été mises en place avec Y Takahashi (Department of Parasitology, Gifu University, School of Medecine, Japan) pour des études en microscopie electronique avec les anticorps monoclonaux que nous avions sélectionnés, avec F Bruschi (microscopie confocale) et J Appleton (transposition du modèle d'invasion de Trichinella).
Le développement du thème protozoaire transmis par les viandes est soutenu par divers contrats dont un contrat européen (ZOOPNET intégré dans le réseau d'excellence MedVetNet, coordonateur ISS, Italie, S Caccio).


1.2 Réseau de collaboration internationale contractualisé
Les principales collaborations européennes nécessaires au programme Trichine sont décrites dans l'Annexe 04, Figure 2 et ont été intégrées dans le contrat TRICHIPORSE.
Une action ECOS (n°: A01A03 faisant suite à l'action M96B03) avec le laboratoire de G. Ortega-Pierres (CINVESTAV, Mexico) et le laboratoire de A. Enciso-Moreno et L. Yepez (Centro Medico, Mexico) a été mise en place en matière d'immunologie trichine. Ce contrat qui a une durée de 4 ans nous permet d'échanger 2 scientifiques chaque année ainsi que des étudiants en formation doctorale ou des post-doctorants pendant 6 mois (2 à 3 fois). Le laboratoire de G. Ortega-Pierres est impliqué dans la réaction immunitaire vis-à-vis de Trichinella et de Giardia. Le programme « mastocyte » a été initié pendant le précédant quadriennal avec cette équipe méxicaine.
Un contrat PAI BRANCUSI (2003-2004) 06182K nous lie avec une équipe Roumaine de Cluj Napoca. Le contrat vise à développer un ELISA spécifique d'espèce. Pour cela est envisagé de sélectionner des gènes spécifiques d'espèces codant pour des antigènes. L'outil puce à ADN sera un moyen de sélectionner de telles cibles.
Un contrat AFCRST pour analyser la situation épidémiologique de la trichinellose en Chine et typer les isolats de Trichinella dans le Laboratoire de la Trichinellose du Pr Liu Mingyan. Ce contrat a été exceptionnellement prolongé une fois. L'ambassade de France en Chine nous a également attribué dans la suite de l'action PRA deux bourses de thèse pour des étudiants chinois et une bourse pour un post-doctorant se terminant actuellement.
Enfin des collaborations plus ponctuelles ont été mises en place avec Y. Takahashi (Department of Parasitology, Gifu University, School of Medecine, Japan) pour des études en microscopie électronique avec les anticorps monoclonaux que nous avions sélectionnés, avec F. Bruschi (microscopie confocale) et J. Appleton (transposition du modèle d'invasion de Trichinella).

2) Equipe 892
Partenariat et collaborations impliquées :
- Laboratoire d'Ecologie du Parasitisme de l'Institut Pasteur de Lille (Dr E. Dei-Cas).
- Centre de Primatologie de Strasbourg (N.Herrenschmidt, F. Wanert).
- Laboratoire de Parasitologie de la Faculté de Médecine Saint-Antoine (Dr C. Hennequin, P. Roux).- Faculté de Médecine de l'Université de Pittsburgh (Dr K. Norris).
- Centre de Biologie et de Génétique des Populations de Montpellier (Dr S. Morand).
- Groupe vétérinaire Bailleul-Séguin, Quiers sur Bezonde (Dr D. Séguin).
- Entreprise Arelco (Fontenay-sous-Bois).
- Laboratoire des Aspergillus, Institut Pasteur (internalisation des conidies et analyse de l'inhibition de l'apoptose).
- UR 66 INRA (étude des toxines).
- URA CNRS 2096 (étude des toxines).
- INSERM U492 (analyse des cytokines).
- UMR CNRS 8612 (vectorisation de l'amphotéricine B).
- Laboratoire des Aspergillus, Institut Pasteur de Paris (puce à ADN A. fumigatus).
- Plate-forme génomique/post génomique de INRA de
Jouy-en-Josas.

3) Equipe 890
- Université de Davis, Californie USA (Pr B. Chomel).
- Institut Pasteur Paris (Dr. F. Biville).
- INRA (Clermont-Ferrand, Pr. J. Barnouin, Dr G.Vourch/ Tours, Dr Zygmunt).
- Hôpital La Timone, Marseille (Pr. D. Raoult).
- Biozentrum Universitat, Bâle SUISSE (Pr. C. Dehio).
- Michael Levin CDC Atlanta .
- A. Estrada Pena (Université de Zaragosse, Espagne).
- F. Beugnet (Merial).
- Unités de Pathologie de la Reproduction, de Pathologie du Bétail, d'Anatomie-Pathologique .
- Praticiens vétérinaires.
Réduire

 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +