Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UE0937 PEIMA Pisciculture Expérimentale INRA des Monts d'Arrée
- Complément d'adresse :
INRA Le Drennec 29450 SIZUN Réduire

- Missions :
La PEIMA est un outil commun aux départements PHASE (Physiologie Animale et Système d’Élevage) et Afficher la suite
La PEIMA est un outil commun aux départements PHASE (Physiologie Animale et Système d’Élevage) et GA (Génétique Animale). C’est une unité expérimentale de type partagé, chargée de la réalisation d’expérimentations sur salmonidés, depuis l’œuf jusqu’au produit de consommation. La PEIMA met en place les expérimentations que l’INRA mène, au niveau national, sur la biologie des poissons afin de mieux comprendre leur physiologie (mécanismes de contrôle des fonctions de reproduction, de croissance, d’adaptation à des milieux changeants), leur nutrition (besoins nutritionnels, épargne des matières premières d’origine marine), leur structuration génétique (variabilité génétique, structure du génome) et leurs mécanismes de défense contre les maladies (virologie moléculaire, amélioration des systèmes de défense spécifiques et non spécifiques). Ces recherches ont pour objectifs finalisés d’apporter des connaissances permettant à la filière piscicole de répondre aux nouvelles exigences sociétales en matière de bien-être animal, de respect de l’environnement (qualité des écosystèmes, maintien de la biodiversité) et de qualité des produits (diététique, organoleptique). Réduire

- Moyens :
Moyens humains : Une équipe de 10 permanents est actuellement attachée à la PEIMA.
Les Afficher la suite
Moyens humains : Une équipe de 10 permanents est actuellement attachée à la PEIMA.
Les compétences de l’équipe technique dans les domaines de l’aquaculture et de la recherche sont garantes de l’autonomie dans le suivi des expériences et de la compréhension de la démarche scientifique. Sa capacité d’évolution et sa volonté d’acquérir de nouvelles techniques font que la PEIMA améliore continuellement son offre de service dans le cadre d’une démarche qualité constructive et participative.
Compétences techniques développées à la PEIMA:
- Utilisation et conception d’outils informatiques pour la gestion zootechnique et l’archivage des données expérimentales. Expertise en rationnement et conduite d’élevage
- Utilisation de nourrisseurs à la demande informatisés.
- Compétences dans la découpe et la transformation des poissons
- Compétences dans les mesures physiques de conformation et de quelques paramètres de qualité (couleur, fat meter)
-Maîtrise de l’insémination et de la reproduction des salmonidés (induction de ponte, congélation de sperme, gynogenèse, induction de la triploïdie).
Moyen Physiques :
Les bacs d’élevage de la PEIMA ont été conçus afin de mettre en place des programmes dans les domaines variés de la génétique, la nutrition et la physiologie (reproduction, croissance, adaptation) et ce, à tous les stades de l’élevage qui va du début d’alimentation (alevins de quelques mg) au poisson de taille commerciale (plusieurs kg).
La PEIMA dispose de:
102 bacs d’alevinage à volume réglable de 100 à 300 litres, utilisés pour la première alimentation.
42 bacs de 500 litres.
96 bacs de 2 m3 dont 20 disposent d’un système de régulation de la photopériode, 48 sont équipés d’un système d’alimentation à la demande et 76 d’un système de régulation individuel du taux d’oxygène.
10 bacs de 10 m3 équipés d’un récupérateur de fécès, alimentés par la source ou par l’Elorn et qui disposent d’une unité de re-circulation et de filtration de l’eau ainsi que d’un système de régulation de l’oxygène.
24 bacs de grossissement de 20 m3.
Matériel biologique:
La PEIMA entretient et participe à la conservation et la caractérisation des ressources génétiques aquacoles en sélectionnant et maintenant des lignées de truites aux spécificités originales. Certaines pourront être diffusées chez les éleveurs, d’autres sont des modèles d’étude de fonctions biologiques. La PEIMA possède un agrément sanitaire européen qui la qualifie indemne vis à vis de la SHV (Septicémie Hémorragique Virale) et de la NHI (Nécrose Hematopoïétique infectieuse.
Actuellement la PEIMA entretient :
5 lignées de truite arc en ciel (TAC) (Oncorhynchus mykiss) à dates de ponte différentes dont 1 lignée Golden (albinisme dominant)
2 lignées de TAC divergentes sur la teneur en lipide du muscle
3 lignées de truites Fario (Salmo trutta) dont une sélectionnée sur la vitesse de croissance (7ème génération de sélection)
17 lignées de TAC homozygotes et 1 cohorte de males YY.


Réduire

- Collaborations :
Unités de recherches INRA :
UMR GABI équipe GenAqua
UMR NuMeA
UMR SCRIBE
Afficher la suite
Unités de recherches INRA :
UMR GABI équipe GenAqua
UMR NuMeA
UMR SCRIBE
Collaboration avec d’autres instituts de recherche : IFREMER, CEMAGREF, CIRAD, IRD, UBO
et nos partenaires professionnels: SYSAAF, CIPA. Réduire