Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UAR0564 SA Département santé animale
- Complément d'adresse :
INRAE 37380 NOUZILLY Réduire

- Missions :
Le Département Santé Animale (SA) développe des recherches en santé des animaux et en Santé Afficher la suite
Le Département Santé Animale (SA) développe des recherches en santé des animaux et en Santé Publique Vétérinaire (SPV). Toutes informations sur www.inra.fr/sante_animale Les enjeux de son activité relèvent des grandes orientations de l'INRA : agriculture, alimentation et environnement. Il a pour mission de créer des connaissances sur les agents pathogènes (avec le Département MICA pour les bactéries), sur la réaction de l'hôte, et sur les maladies animales ayant valeur de modèle et/ou ayant des impacts avérés ou émergents en SA et SPV . Il développe également des recherches en pharmacologie, épidémiologie pour élaborer des méthodes de prévention et de contrôle des maladies qui affectent les animaux d'élevage et qui affectent la compétitivité des élevages et la qualité des produits. Il doit contribuer à la sécurité sanitaire des consommateurs et des citoyens par l'appréciation des risques infectieux et toxiques ayant pour origine l'aliment ou l'environnement. L'objectif appliqué est alors un appui à la décision publique dans la SA et SPV. Les grandes thématiques finalisées portent sur les zoonoses, les maladies virales et parasitaires, sur les contaminants infectieux et toxiques alimentaires et environnementaux. Les grandes orientations scientifiques et les choix méthodologiques feront appel à la biologie cellulaire et la biologie structurale lorsqu'il s'agit d'étudier les interactions hôte/agent pathogènes. L'immunologie «générique» et la modélisation de la dynamique des processus morbides sont aussi des orientations fortes de ce SSD. Les thématiques sont articulées autour de 3 champs thématiques (CT): CT 1 - Agents pathogènes : bio-agresseurs (prions, virus, bactéries, parasites, micromycètes) et agresseurs chimiques ; CT 2 - Dialogue agresseurs-hôtes, adaptations réciproques ; CT 3 - Epidémiologie, dynamique des processus morbides et infectieux (incluant leurs agents et vecteurs), impacts socioéconomiques, approches de modélisation/prédiction ; La réorganisation actuelle vise à structurer les équipes de masse critique suffisante, plus sur les disciplines ou questions biologiques que sur les étiologies, les interactions disciplines se faisant au niveau des unités et du département. L'émergence de pôles lisibles est privilégiée avec d'autres initiatives sur les plates-formes (UE de Tours, biologie intégrative de Jouy en Josas), sur les pôles (Pôle Santé Animale de Tours, Tête de réseau francilien de virologie, pôle toxicologie et pharmacologie de Toulouse) les pôles de compétitivité nationaux (Toulouse, Lyon, IdF, Nantes, etc...), les pôles de compétences e la DGER. Le Département SA développe en complément de ces structurations, un projet d'organisation et de formalisation de la veille stratégique en SA et SPV et autres domaines connexes comme l'expérimentation animale en zone confinée. Les UE de l'INRA spécialisées en élevage confiné et en infectiologie expérimentale (la Plate-forme d'Infectiologie Tours comprenant l'INPREST, et l'IERP de Jouy notamment) sont partagées et organisées pour constituer une offre coordonnée et unique en France au service de la communauté nationale. ce dispositif sera coordonné dans un réseau européen de plate forme de mêmem nature (UK, Spain, Germany) En France, a contrario de l'Europe, l'offre de recherche en SA et SPV reste dispersée entre différents organismes. Le département SA a donc pour objectif de promouvoir la constitution d'un dispositif de recherche pertinent et coordonné en SA en France. La politique du Département vise donc à renforcer l'organisation de son partenariat scientifique et économique : DGER (ENV) et les Universités, l'AFSSA et le lien aux laboratoires de référence, le CIRAD-Emvt, la DGAL, l'OIE, l'Insitut Pasteur, etc.... Réduire

- Moyens :
Dispositif et organisation

Le Département SA, essentiellement implanté sur 6 sites (Jouy, Afficher la suite
Dispositif et organisation

Le Département SA, essentiellement implanté sur 6 sites (Jouy, Clermont-Ferrand, Lyon, Nantes, Toulouse, Tours) dont les 4 écoles vétérinaires, est constitué de 5 unités de recherche propres, 13 UMR (avec la DGER, l'AFSSA, le CNRS, les universités), 4 unités expérimentales, et 1 unité associée avec le CIRAD. Il regroupe environ 330 chercheurs (150 INRA, 180 chercheurs et enseignants chercheurs d'autres organismes).

Organigramme
T. Pineau: Chef de département
C. Ducrot: CD adjoint<BR> ; E. Zundel IR : Adjoint au CD, en charge du partenariat Filières productions animales; D. Achour-Carbonell IR : adjoint partenariat

Qualité et bureau qualité (C Housseau IE)
Veterinary Research (M.Brémont-Deletang DR, E.Coulamy TR)
Ingénierie de l'information, édition et bibliométrie (MC Fauré IE et M Gautret AI)
Ressources informatiques (V Donnat, AI)

Gestion des ressources partagées :
Plateau national (3 UE dont le dipositif national protégé pour l'expérimentation en zone confinée sur la PFIE de Tours) 75 agents environs
Accès pour les chercheurs du Département SA et MICA au ressources expérimentales INRA mais aussi des ENVs (modèles non partagés à l'INRA comme les modèles canins et félins)
Cellule d'expertise et d'appui en anatomie pathologie (Pr Y Cherel, ENV Nantes) Réduire

- Collaborations :
Partenariat et collaborations principales

Direction Générale de l'Enseignement et de la Afficher la suite
Partenariat et collaborations principales

Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche : Ecoles Nationales Vétérinaires de Alfort, Lyon, Nantes et Toulouse
Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Aliments
CIRAD - Elevage et Médecine Vétérinaire
Office International des Epizooties
DGAL, Conseil Général Vétérinaire
Institut Pasteur
Universités
INSERM, Hopitaux
Organismes partenaires européens
Réduire

 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +