Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UMR0085 PRC Physiologie de la Reproduction et des Comportements
- Complément d'adresse :
INRAE 37380 NOUZILLY Réduire

- Missions :
L'UMR de Physiologie de la Reproduction et des Comportements (PRC) est une Unité Mixte de Afficher la suite
L'UMR de Physiologie de la Reproduction et des Comportements (PRC) est une Unité Mixte de Recherches (UMR) du Centre INRA de Tours. Elle dépend à la fois de l’INRA, du CNRS, de l’Université François Rabelais de Tours, et de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation. Elle accueille des personnels et reçoit des moyens de ses différentes tutelles. L’UMR mène des recherches fondamentales et appliquées sur la fonction de reproduction des mammifères et des oiseaux et sur leurs comportements liés à la reproduction et aux relations sociales. Les activités de recherche de l’UMR relèvent à la fois d’une démarche cognitive de biologie intégrée et d’une perspective d’application, dans le but d’améliorer la compétitivité des systèmes d’élevage en cohérence avec les évolutions des demandes sociétales et d’éthique. Les missions de l'UMR sont de produire des connaissances sur les mécanismes du contrôle central et périphérique de la reproduction et des comportements ; de rationnaliser l’usage des leviers physiologiques permettant la maîtrise de la reproduction et des comportements ; de changer nos techniques d’élevage et promouvoir des innovations pour tendre vers la durabilité des filières d’élevage (respect de l’environnement, bien-être animal et efficacité économique). Les 10 équipes qui composent l’UMR se regroupent autour d’une ambition commune, une connaissance intégrée depuis la perception centrale des signaux environnementaux jusqu’à la production de gamètes fertiles. Elles produisent un socle de connaissances dans le domaine de la physiologie, du comportement et de la reproduction de nos espèces d’élevage et inventent, à partir de celles-ci les progrès techniques durables prenant en compte les évolutions réglementaires, économiques, génétiques, environnementales et climatiques nécessaires à la durabilité des filières de productions animales. L'UMR PRC s'investit dans une démarche qualité, selon un référentiel interne, avec les deux objectifs prioritaires de l'INRA : veiller à la traçabilité des travaux de recherche et assurer la fiabilité des résultats mesurables. Réduire

- Moyens :
Au 1er avril 2011, l’UMR compte 142 permanents, parmi lesquels 29 chercheurs INRA (dont 20 HDR), 7 Afficher la suite
Au 1er avril 2011, l’UMR compte 142 permanents, parmi lesquels 29 chercheurs INRA (dont 20 HDR), 7 chercheurs CNRS (dont 7 HDR), 7 enseignants-chercheurs de l’Université de Tours (2 PU et 5 MCU ; dont 3 HDR) et 1 du MNHN, 85 ITA INRA (dont 7 HDR), 8 ITA CNRS, 1 ITA CHU de Tours, et 4 ITA IFCE (dont 1 HDR). L’Unité comporte 10 équipes de recherche dont les thématiques sont organisées autour de l’axe de contrôle de la reproduction et des comportements et 8 programmes transversaux renforcent les synergies entre les équipes de recherche (Imagerie in-vivo, Phénotypage, Intégration et modélisation, Epigénétique, Conservation, régénération, Nouvelles pratiques d’élevage, Phylogénomique et Perturbateurs endocriniens). 4 pôles d’appui sont spécialisés dans la gestion, dans les services techniques, dans l’informatique, la communication et l’information et dans les services et équipements scientifiques. Enfin, 2 cellules d’appui, la première chargée de la prévention et de la réglementation et la seconde de la qualité apportent leur appui logistique à ces équipes.
L’UMR PRC possède également 4 plates-formes technologiques. La plate-forme CIRE «Chirurgie et Imagerie pour la Recherche et l’Enseignement» est dédiée à la chirurgie et à l’imagerie appliquée à des modèles animaux de taille moyenne (ovins, porcins et caprins), elle est reconnue IBiSA et ISO9001. La plate-forme d’Analyse Intégrative des Biomarqueurs cellulaires et moléculaires (PAIB) offre des approches innovantes dans le domaine de l’identification des acteurs moléculaires et des interactions cellulaires. Elle regroupe un atelier de spectrométrie de masse, de mesure des interactions biomoléculaires et un service de microdissection laser. Le Plateau d’Imagerie Cellulaire (PIC) est équipé d’un microscope électronique, confoncale, d’un système de Fret et d’analyse calcique. Enfin, nous possédons un laboratoire (LDH) de mesure des hormones de la reproduction et métabolisme.
L’Unité Pluri-espèces Animales de l’Orfrasière, et l’Unité expérimentale PEAT sont étroitement liées à l'Unité de recherche et permettent la mise en œuvre des protocoles expérimentaux sur les différentes espèces de mammifères et les oiseaux domestiques. Réduire

- Collaborations :
L’Unité est fortement orientée vers l’enseignement, en participant à plusieurs Masters : Biologie Afficher la suite
L’Unité est fortement orientée vers l’enseignement, en participant à plusieurs Masters : Biologie de la reproduction (Université François Rabelais de Tours), Cognition et Développement (Université François Rabelais de Tours), Ethologie comparée (Paris) et Neurosciences (Lyon). Elle est partie prenante de l’Ecole Doctorale de l’Université François Rabelais de Tours Santé Sciences Technologies et ses chercheurs participent à des enseignements dans plusieurs Ecoles d’ingénieurs (AgroParisTech, ENSA Rennes, ISAB Beauvais…).
L'association étroite avec le laboratoire de Biologie de la Reproduction de la Faculté de Médecine de Tours permet d'élargir le champ des compétences de l'Unité à l'espèce humaine. Une collaboration forte avec le Muséum National d’Histoire Naturelle place les compétences scientifiques et techniques de l’Unité au service de l’étude et de la conservation des espèces sauvages. L'Unité est intégrée dans l'Institut Fédératif de Recherche structure fédérative regroupant 12 Unités de recherche tourangelles de l'Université de Tours, du Centre Inra de Tours, du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Tours, du CNRS, de l'INSERM, des Haras Nationaux et de l'Etablissement Français du Sang.
Les équipes de recherche de l’Unité entretiennent un vaste réseau de collaborations nationales et internationales autour de leurs thématiques de recherches. Les applications des travaux issus de l’UMR s’inscrivent avec les organisations d’éleveurs, partenaires socio-économiques traditionnels de l’INRA, à la fois en termes de maîtrise de la reproduction et de connaissance des comportements. Cependant, une démarche propre de valorisation a été initiée avec la création de la startup ReproPharm. Nos travaux trouvent aussi leurs applications dans la recherche biomédicale en termes de physiopathologie humaine, dans l’amélioration des méthodes de procréation assistée et dans l’efficacité des traitements hormonaux. Enfin, nos travaux ont des retombées dans la gestion de la faune sauvage et la préservation de la biodiversité. Nos principaux partenaires académiques sont : INRA, CNRS, IFCE, INSERM, MNHN, UNCEIA, INRIA et les Universités. Réduire

 
L’annuaire INRAE est alimenté pour partie de données issues des référentiels INRAE et pour partie de données directement saisies par les unités.
Entre le 15/12/2021 et le 31/01/2022 l’interface de saisie des unités n’est pas accessible pour cause de refonte. Pour en savoir plus surles changements à venir, consultez le document explicatif accessible ici.

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +