Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Qualité de la biomasse et interactions avec la sécheresse
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, lignocellulose, maïs, paroi, qtl, xylème
Question sociétale et finalité, contexte : valorisation de la biomasse
Démarche, discipline : génétique, génomique
Afficher la suite
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, lignocellulose, maïs, paroi, qtl, xylème
Question sociétale et finalité, contexte : valorisation de la biomasse
Démarche, discipline : génétique, génomique
Echelle d'étude : biomasse
Dispositif technique et méthode d'étude : protéomique
Phénomène, processus et fonction : qualité, sécheresse
Réduire

- Description détaillée :
L’équipe « Qualité de la biomasse » a été créée en 2012. Son objectif est l’identification de Afficher la suite
L’équipe « Qualité de la biomasse » a été créée en 2012. Son objectif est l’identification de paramètres qui agissent sur la mise en place de la biomasse lignocellulosique et qui, à terme, sont déterminants pour sa valorisation, dans un contexte hydrique limitant ou non.

La biomasse végétale terrestre ou biomasse lignocellulosique est principalement composée de parois cellulaires. A l’intérieur de la paroi dite « primaire », essentiellement composée de pectine et d’hémicelluloses, se met en place une paroi dite « secondaire » qui est un assemblage de polysaccharides (cellulose et hémicelluloses) et de composés phénoliques (lignines et acides p-hydroxycinnamiques). Les lignines renforcent les propriétés mécaniques des tissus chez les plantes, mais compliquent l’accès des enzymes aux polysaccharides lors de la production de biocarburants et limitent la dégradabilité des fourrages. L’équipe vise à adapter la qualité de la biomasse lignocellulosique en vue d’une meilleure valorisation lors des procédés de bio-raffinerie ou pour l’alimentation animale. Par ailleurs, dans le contexte actuel du réchauffement climatique, la disponibilité en eau pour l’irrigation des cultures devient un enjeu majeur. Ainsi, pour satisfaire la demande d’une population toujours croissante, l’enjeu est de maintenir un bon rendement des cultures tout en assurant une bonne qualité et une production respectueuse de l’environnement. L’équipe cherche donc à comprendre les relations qui existent entre le développement et la qualité des parois végétales, la disponibilité en eau et les flux d’eau dans la plante, pour à terme, déterminer leurs impacts sur la capacité de la plante à maintenir les performances en situation de déficit hydrique.



Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +