Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Gestion de l'azote et productivité végétale
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : céréale en grain
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique, biologie prédictive, développement durable, innovation variétale, réduction d'intrants
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire
Afficher la suite
Objet d'étude : céréale en grain
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique, biologie prédictive, développement durable, innovation variétale, réduction d'intrants
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire
Réduire

- Description détaillée :
Notre objectif général est de mieux comprendre et d'améliorer l'efficacité de l'utilisation de Afficher la suite
Notre objectif général est de mieux comprendre et d'améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'azote (NUE: Nitrogen Use Efficiency) chez le maïs et chez le blé. En effet ces deux plantes, qui sont avec le riz la base de l'alimentation humaine et animale dans le monde nécessitent des apports importants de fertilisants azotés (nitrates en particulier) pour obtenir un rendement optimum. L'amélioration de la NUE est un enjeu majeur, si l'on considère à la fois la demande croissante en produit agricoles de la population mondiale, l'augmentation du coût des combustibles fossiles nécessaires à la production d'engrais azotés et la pollution de l'eau causée par l'application en excès de nitrates pour fertiliser les sols cultivés. Par conséquent, il est nécessaire de sélectionner de nouvelles variétés de maïs et de blé, moins exigeantes en fumure azotée (20 à 30% de moins), mais capables de maintenir à la fois un rendement élevé et une bonne qualité du grain (teneur en protéines, en particulier).
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +