Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Variabilité et tolérance aux stress abiotiques
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : arabidopsis thaliana
Question sociétale et finalité, contexte : biodiversité végétale, biologie prédictive, développement durable, environnement végétal, réduction d'intrants
Démarche, discipline : Génétique des plantes, Physiologie
Afficher la suite
Objet d'étude : arabidopsis thaliana
Question sociétale et finalité, contexte : biodiversité végétale, biologie prédictive, développement durable, environnement végétal, réduction d'intrants
Démarche, discipline : Génétique des plantes, Physiologie
Réduire

- Description détaillée :
L’équipe met en œuvre des méthodes de génomique et de génétique classique et quantitative pour Afficher la suite
L’équipe met en œuvre des méthodes de génomique et de génétique classique et quantitative pour comprendre le fonctionnement des réseaux de gènes qui sont impliqués dans l’expression de caractères complexes comme les réponses aux stress abiotiques.
L’étude des réponses aux stress abiotiques présente un intérêt fondamental et un intérêt agronomique. En effet, les stress abiotiques constituent une cause majeure de perte de rendement, pour tous types de culture, au sein de divers environnements. Les plantes, organismes inféodés à leur milieu, ont des capacités plus ou moins étendues à tolérer des épisodes climatiques extrêmes. Certaines espèces végétales ou variétés au sein d’une espèce sont capables de continuer à croître et à se reproduire dans des conditions physiques qui s’écartent des moyennes habituelles ; elles font appel à la plasticité de leur génome. D’autres restreignent leur cycle de vie dans une gamme de paramètres moins étendue ; elles sont adaptées à un milieu particulier. Cette diversité de comportements est exploitée pour mettre en exergue et comprendre les mécanismes de tolérance aux stress abiotiques, froid, sécheresse et stress osmotique. Pour améliorer l’adaptation des plantes cultivées à leurs espaces de culture, ce qui constitue un enjeu majeur de l’agriculture du XXIème siècle, une meilleure connaissance des voies de signalisation des stress, de leur régulations et de la réponse des effecteurs est indispensable.

Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +