Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Paroi secondaire
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, brachypodium
Question sociétale et finalité, contexte : développement durable, valorisation de la biomasse
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire, Biologie du développement
Afficher la suite
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, brachypodium
Question sociétale et finalité, contexte : développement durable, valorisation de la biomasse
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire, Biologie du développement
Réduire

- Description détaillée :
Les parois secondaires lignifiées jouent un rôle majeur dans la croissance et le développement des Afficher la suite
Les parois secondaires lignifiées jouent un rôle majeur dans la croissance et le développement des végétaux. Elles permettent la conduction de la sève brute dans les vaisseaux du xylème, assurent le port dressé des plantes et sont impliquées dans la résistance aux stress biotiques et abiotiques. La compréhension des mécanismes de formation de la paroi secondaire constitue des enjeux scientifiques et économiques majeurs surtout dans l’optique de l’utilisation de la biomasse végétale pour les biocarburants et la chimie verte. L’utilisation de mutants "lignines"chez les plantes modèles Arabidopsis thaliana et Brachypodium distachyon, est un moyen d’identifier de nouveaux gènes afin de mieux comprendre la formation et la structure de la paroi secondaire et plus spécifiquement la lignification. Ainsi, les mutants pour les gènes majeurs de la lignification sont obtenus par génétique inverse à partir du séquençage systématique des bordures de T-DNA (FST) chez Arabidopsis. Nous utilisons également une banque de mutants de Brachypodium créée par mutagénèse chimique au laboratoire avec la collaboration de l'équipe d'Abdelafid Bendahmane (URGV). Génotypage, phénotypage, transcriptomique et TILLING sont utilisés pour identifier des mutants présentant des caractéristiques différentes de la paroi secondaire. Les conséquences des mutations au niveau du contenu, de la structure des lignines ainsi que de la saccharification sont déterminées en association étroite avec les équipes de Catherine Lapierre (IJPB) et de Simon McQueen-Mason (UK). Enfin, nous produisons diverses ressources génétiques pour Brachypodium comme des lignées recombinantes d'accessions naturelles. Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +