Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Contrôle spatial de la division cellulaire
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, cellule végétale, cytosquelette cortical, physcomitrella patens
Question sociétale et finalité, contexte : biologie prédictive
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire, Biologie cellulaire, génétique
Afficher la suite
Objet d'étude : arabidopsis thaliana, cellule végétale, cytosquelette cortical, physcomitrella patens
Question sociétale et finalité, contexte : biologie prédictive
Démarche, discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire, Biologie cellulaire, génétique
Echelle d'étude : cell division cycle
Phénomène, processus et fonction : division cellulaire, élongation cellulaire
Réduire

- Description détaillée :
Chez les plantes supérieures, le cytosquelette cortical, constitué de microtubules et de Afficher la suite
Chez les plantes supérieures, le cytosquelette cortical, constitué de microtubules et de microfilaments d'actine, est le siège de réorganisations permanentes qui accompagnent et déterminent chacune des étapes de la division, de l'élongation, de la différenciation des cellules.
L’équipe "Contrôle spatial de la division cellulaire" a pour objectifs de caractériser les activités cellulaires impliquées dans la mise en place des réseaux de cytosquelette qui se succèdent au cours du cycle cellulaire, de déterminer les voies de régulation et les interactions moléculaires mises en jeu, et d'explorer la signification de ces mécanismes pour l'évolution et la morphogenèse des plantes terrestres.
L'équipe s'intéresse en particulier à l'entrée en mitose et à la détermination du site cortical de division. Elle cherche à clarifier les liens entre cytosquelette microtubulaire et cycle cellulaire, et à préciser le rôle de l'anneau de préprophase. Cette structure spécifique de l'appareil cytokinétique des plantes terrestres est impliquée dans la détermination prémitotique du plan de division. A partir d'approches génétique, biochimiques, cytologiques et bioinformatiques, l'équipe a mis en évidence un vaste complexe protéique régulateur, dont le recrutement au cytosquelette et l'activité à la transition G2/M sont nécessaires pour le positionnement du plan de division. Les études sont conduites de façon parallèle chez les espèces modèles Arabidopsis thaliana et la mousse Physcomitrella patens.
Nous disposons de mutants affectés dans des composantes essentielles du cytosquelette, qui présentent un découplage spectaculaire entre division/élongation cellulaire et morphogenèse. Ils permettent d'aborder des questions essentielles comme le rôle du cytosquelette dans la division et l'élongation des cellules végétales, la fonction de l'anneau de préprophase, et plus généralement l'importance de ces composantes cellulaires dans la morphogenèse et l'organogenèse, ou l'acquisition de la multicellularité chez les végétaux.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +