Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Dynamiques et écologie des paysages agri-forestiers
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : agropastoral systems, auxiliaire de culture, bioagresseur, biodiversité forestière, biodiversité spontanée, forêt paysanne, gestion territoriale, paysage ouvert, prairie à flore complexe, système agrosylvopastoral
Question sociétale et finalité, contexte : agriculture de montagne, agrobiodiversité, biodiversité, biodiversité animale, biodiversité végétale, développement durable, durabilité, gestion du territoire
Démarche, discipline : Agricultural sciences, agroécologie, Biodiversité et Ecologie, Botanique, Écologie et Environnement, Modélisation et simulation
Afficher la suite
Objet d'étude : agropastoral systems, auxiliaire de culture, bioagresseur, biodiversité forestière, biodiversité spontanée, forêt paysanne, gestion territoriale, paysage ouvert, prairie à flore complexe, système agrosylvopastoral
Question sociétale et finalité, contexte : agriculture de montagne, agrobiodiversité, biodiversité, biodiversité animale, biodiversité végétale, développement durable, durabilité, gestion du territoire
Démarche, discipline : Agricultural sciences, agroécologie, Biodiversité et Ecologie, Botanique, Écologie et Environnement, Modélisation et simulation
Echelle d'étude : agroecosystem, paysage, paysage agraire, paysage écologique, paysage forestier, paysage fragmenté, paysage hétérogène
Localisation géographique : afrique de l'ouest, france, midi pyrénées
Dispositif technique et méthode d'étude : analyse spatiale, analyse spatiotemporelle, écologie du paysage, indicateur agroécologique, modélisation, monographie, observation in situ, recherche interdisciplinaire, recherche pluridisciplinaire, représentation cartographique, site d'observation, system analysis, système d'information géographique, télédétection, télédétection hyperspectrale, télédétection laser
Composé chimique, Facteur du milieu : facteur abiotique, facteur anthropique, facteur biotique, milieu forestier
Phénomène, processus et fonction : dispersion, dynamique agricole, organisation des paysages, service écosystémique
Réduire

- Description détaillée :
Depuis sa création en 2003, l'UMR DYNAFOR s'est engagée dans le développement d'un ensemble de Afficher la suite
Depuis sa création en 2003, l'UMR DYNAFOR s'est engagée dans le développement d'un ensemble de recherches qui s’inscrivent résolument dans le champ d’une écologie du paysage « pour l’action ». Il s'agit de faire face aux enjeux actuels dans les espaces ruraux et forestiers, induits par les changements globaux qui concernent conjointement le climat, l'occupation des terres, la biodiversité et les activités humaines.
Les recherches conduites par l’UMR DYNAFOR portent sur des objectifs finalisés et impliquent une attention particulière au devenir des objets étudiés, en concertation avec les acteurs de la société concernés. Sans pour autant se substituer aux décideurs, la nature des connaissances produites doit jouer un rôle important dans les choix de gestion des écosystèmes et dans les orientations des politiques publiques correspondantes.
Les connaissances générées par les recherches de l'UMR DYNAFOR sont destinées à aider à résoudre des problèmes actuels ou prévus dans les milieux ruraux, et plus particulièrement ceux qui concernent la biodiversité. Il s'agit de contribuer au développement de l'ingénierie écologique des territoires ruraux comme moyen d'en assurer leur pérennité et leur capacité à fournir les produits et services attendus par la société.
Les composantes agricoles (incluant l'élevage) et forestières (au sens large couvrant les milieux arborés), ainsi que leurs interactions, sont au cœur de nos considérations concernant les espaces ruraux du fait de leurs importances sociales et économiques et de leurs dynamiques en cours.
La biodiversité tient une place particulière dans les processus écologiques étudiés car elle est à la fois au centre d'enjeux environnementaux importants concernant sa préservation et un des éléments clés des solutions à construire pour répondre aux changements globaux. Les services écosystémiques qui lui sont associés constituent ainsi un des nouveaux fronts de la recherche sur les facteurs de régulation du fonctionnement des écosystèmes sur lesquels il serait possible d'agir. De part la complexité de la biodiversité, une approche en parallèle sur plusieurs groupes taxonomiques nous semble nécessaire pour évaluer les redondances et les complémentarités entre groupes et identifier des invariants dans leurs réponses.
L'écologie du paysage est vue comme science intégratrice des relations homme-nature et une science utile pour l'action. Dans nos travaux, nous considérons le paysage comme le fruit d’une coévolution entre les systèmes sociaux et les systèmes écologiques à des échelles spatiales et temporelles multiples qui correspondent aux différents niveaux d'organisation des processus étudiés.. Les processus étudiés concernent globalement la durabilité des entités de production agricole et forestière, le changement d’utilisation des terres dans les paysages, la dynamique de colonisation des arbres dans les paysages en déprise agricole, l’influence des pratiques de gestion agricole et forestière sur la biodiversité des paysages à différentes échelles, l’étude spécifique du rôle des lisières agriculture-forêt sur la biodiversité et les services rendus par la biodiversité à l’agriculture (auxiliaires des cultures).
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +