Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Pratiques agricoles et émissions de GES
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : agrosystème cultivé, sol cultivé
Question sociétale et finalité, contexte : changement climatique, environment protection
Démarche, discipline : Agronomy, Modélisation et simulation, science des sols
Afficher la suite
Objet d'étude : agrosystème cultivé, sol cultivé
Question sociétale et finalité, contexte : changement climatique, environment protection
Démarche, discipline : Agronomy, Modélisation et simulation, science des sols
Echelle d'étude : parcelle agricole
Localisation géographique : bassin parisien, france, picardie
Dispositif technique et méthode d'étude : analyseur de gaz, chambre close
Composé chimique, Facteur du milieu : azote minéral, co2 atmosphérique, n2o, température, teneur en eau
Phénomène, processus et fonction : nitrification
Réduire

- Description détaillée :
L'unité Agro-Impact a fortement investi la thématique gaz à effet de serre (GES) depuis 2007, en se Afficher la suite
L'unité Agro-Impact a fortement investi la thématique gaz à effet de serre (GES) depuis 2007, en se concentrant sur les flux de CO2 et N2O des systèmes cultivés.
Une des originalités de ce travail a été de développer un réseau de mesure en continu et au champ des émissions de CO2 et N2O mettant en oeuvre 60 enceintes automatiques sur différents sites en France. Ces enceintes sont regroupées par jeux de 6 (2 traitements x 3 répétitions), et utilisées pour comparer des modalités de travail du sol, analyser l'effet des cultures intermédiaires ou des légumineuses, analyser l'effet du tassement du sol, de la date de coupe sur le miscanthus, comparer des cultures à vocation énergétique de première et seconde génération comme betterave et miscanthus... Les principales variables de contrôle des émissions (température et teneur en eau du sol, azote minéral) sont également suivies.

Parallèlement à ce travail d'acquisition de références au champ, l'unité développe un travail de modélisation et simulation des émissions de N2O, en s'appuyant sur le modèle NOE qu'elle cherche à améliorer et sur le modèle STICS qui intègre un module NOE. Un des enjeux importants de cette modélisation est d'être capable de simuler l'effet des pratiques (travail du sol, fertilisation...) de manière à permettre l'optimisation des systèmes. Ce travail de modélisation implique la compréhension et la description des processus (nitrification et dénitrification par exemple), ce qui a conduit l'unité à développer récemment un dispositif de mesure en laboratoire permettant de mesurer les émissions d'échantillons non remaniés de sol et de procéder à des caractérisations de potentiels d'émission (potentiel de dénitrification et ratio N2O/dénitrification totale par exemple).

Pour des informations complémentaires sur le dispositif d'enceintes automatiques utilisé et la modélisation des émissions, voir par exemple l'article :

Bessou C., Mary B., Léonard J., Roussel M., Gréhan E., Gabrielle B. (2010). Modelling soil compaction impacts on nitrous oxide emissions in arable fields. European Journal of Soil Science 61, 348-363.
(doi: 10.1111/j.1365-2389.2010.01243.x)

sur l'effet du tassement du sol sur les émissions.
Réduire

- Champs de rattachement :