Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Génétique et Génomique du Lapin
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : lapin angora, lapin de chair, lapine reproductrice
Question sociétale et finalité, contexte : gestion durable, programme de recherche, variabilité génétique
Démarche, discipline : Génétique animale, génomique, Science des productions animales, Zootechnie
Afficher la suite
Objet d'étude : lapin angora, lapin de chair, lapine reproductrice
Question sociétale et finalité, contexte : gestion durable, programme de recherche, variabilité génétique
Démarche, discipline : Génétique animale, génomique, Science des productions animales, Zootechnie
Réduire

- Description détaillée :
La principale mission de l’équipe est d’acquérir des connaissances pour l’amélioration génétique du Afficher la suite
La principale mission de l’équipe est d’acquérir des connaissances pour l’amélioration génétique du lapin. Les activités ont pour objectif de répondre aux attentes des professionnels mais également du citoyen – consommateur, en particulier vis à vis de la santé, de la longévité et de la reproduction des animaux, pour proposer des animaux adaptés à des systèmes d’élevage durables.

La production de nouvelles ressources génomiques à haut débit (puces d’expression et puces SNP), autorisée par le récent séquençage complet du génome du lapin, ouvre la voie à de nouvelles méthodes pour la caractérisation des races, l’étude du déterminisme génétique des caractères et la gestion génétique des populations. Ces nouvelles ressources permettent également d’expérimenter les méthodes de sélection génomique en utilisant le lapin comme modèle pour d’autres espèces.

Les activités de l’équipe se répartissent selon 2 champs thématiques du schéma stratégique du département de génétique animale : l’analyse de la variabilité génétique des caractères phénotypiques (CT2) et les méthodes de gestion des populations (CT3).

1) L’analyse de la variabilité génétique des caractères s’intéresse prioritairement aux caractères de qualité des produits, facilité d’élevage et d’adaptation (résistance aux maladies, efficacité alimentaire, reproduction, survie du jeune et longévité de la femelle). Elle repose principalement sur des expérimentations mais également sur l’analyse de données de sélectionneurs privés dans un cadre contractuel.

2) L’activité de gestion des populations se subdivise en 2 volets:

Caractérisation et gestion de ressources génétiques: Menés en collaboration avec le CIBIO portugais et l’université d’Arizona, les travaux visent à décrire la diversité génétique des races de lapins et les conséquences de la domestication à l’aide de l’information génomique. Ce volet inclue également la caractérisation de populations africaines (Algérie, Tunisie) et la gestion de lignées synthétiques créées par croisement entre des races Européennes et des populations Africaines.

Sélection et amélioration génétique durable des populations: L’équipe apporte un appui logistique et scientifique aux sélectionneurs français dans un cadre contractuel. Cet appui porte sur la méthodologie de mesure des caractères, l’estimation des paramètres génétiques des caractères d’intérêt, la définition des objectifs de sélection, l’évaluation génétique et la gestion de la consanguinité. L’équipe collabore également à la mise en place d’un schéma national d’amélioration génétique en Tunisie et en Algérie.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +