Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Réponse adaptative des bioagresseurs aux pressions anthropiques
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Démarche, discipline : Génétique des populations
Dispositif technique et méthode d'étude : diagnostic
Phénomène, processus et fonction : flavescence dorée de la vigne, maladie du bois de la vigne, mildiou de la vigne, oïdium de la vigne, oïdium du fraisier, résistance aux fongicides
Afficher la suite
Démarche, discipline : Génétique des populations
Dispositif technique et méthode d'étude : diagnostic
Phénomène, processus et fonction : flavescence dorée de la vigne, maladie du bois de la vigne, mildiou de la vigne, oïdium de la vigne, oïdium du fraisier, résistance aux fongicides
Réduire

- Description détaillée :
Les productions végétales en France, et spécialement, les productions maraîchères, sont exposées à Afficher la suite
Les productions végétales en France, et spécialement, les productions maraîchères, sont exposées à une compétition internationale croissante conjuguée à de fortes pressions du marché. Ces pressions aboutissent à la mise en oeuvre rapide d'itinéraires techniques qui peuvent avoir, en protection des cultures, des conséquences désastreuses parce que cette composante est souvent négligée. Le cas de l'oïdium du fraisier est un exemple caractéristique de ces évolutions. Tandis qu'il correspond à un verrou technique qu'il faut tenter de lever, ce support constitue pour l'Unité un système modèle pour des recherches génériques.
Les instruments de la protection des cultures génèrent, à des échéances variables selon les outils et les bioagresseurs, des réponses populationnelles : les résistances aux pesticides et les contournements de résistances variétales sont des exemples connus depuis plus de 40 ans. Ces adaptations ont un coût, même s'il est excessivement difficile à évaluer : pour les producteurs, pour l'industrie, pour les sélectionneurs, pour systèmes de distribution, et pour les consommateurs. Comprendre les mécanismes d'adaptation des populations de bioagresseurs est l'unique moyen de déployer ces outils à bon escient, efficacement, et durablement. Le cas de la vigne, dont la protection vis des pathogènes dépend exclusivement de fongicides, pose à cet égard un problème particulièrement aigu. Il en va de même pour les productions maraîchères, traditionnellement fortes consommatrices de pesticides, mais dont l'emploi est réglementé de manière croissante. - ITV,
- CTIFL,
- CA,
- CIVB,
- Bayer France,
- INRA Clermont-Ferrand.Les études menées doivent conduire à des résultats originaux sur la caractérisation de pathologies émergentes et l'adaptation des populations de bioagresseurs. Les systèmes étudiés (vigne et cultures légumières) sont soumis à de fortes nombreuses pressions, qui génèrent une diversité et une évolution des profils de bioagresseurs. Ces changements sont à la fois quantitatifs et qualitatifs. Comprendre les différentes composantes des pathosystèmes, évaluer la diversité et la structure des populations présentes, étudier leur évolution, constituent les principaux objectifs de recherche. Notre démarche scientifique s'inscrit sur quatre thèmes. Thème 1 : Caractériser des pathologies émergentes, développer des outils de diagnostic.
- identification de l'étiologie des arômes moisi-terreux des vins ;
- détermination de l'étiologie sur des maladies émergents des cultures légumières (pertes racinaires des solanées) ;
- capitalisation les connaissances acquises au travers d'un programme basé sur le web d'apprentissage du diagnostic (cultures légumières) ;
- synthèse scientifiques à diffusion large dans des ouvrages internationaux (laitue, tomate, tabac).

Thème 2 : Diversité et structure des populations
- description de la variabilité et la structure génétique des populations à des échelles micro et macro-évolutives : mildiou de la vigne ;
- caractérisation de la diversité intra-spécifique : oïdium de la vigne, cicadelle verte, cicadelle vectrice de la flavescence dorée de la vigne.

Thème 3 : Réponses adaptatives des bioagresseurs aux pressions biotiques et abiotiques
- (en cours : ) analyse des principales pressions de sélection induites par différentes méthodes de protection (pesticides, résistances variétales) : mildiou de la vigne (fongicides) ; mildiou du tournesol (résistance de la plante hôte).

Thème 4 : Incidence des paramètres génétiques et des caractères adaptatifs dans les dynamiques épidémiques
- (en cours : ) effets du mode de reproduction, de la taille efficace des populations, de la diffusion des gènes dans les populations, à différentes échelles spatiales, sur les épidémies : mildiou de la vigne, oïdium de la vigne.
Les recherches de l'équipe portent sur la caractérisation de pathologies émergentes et sur l'adaptation des populations de bioagresseurs dans des systèmes (vigne et cultures légumières) soumis à de fortes et nombreuses pressions, produisant des profils de bioagresseurs divers (quantitativement et qualitativement) et évolutifs. La démarche de l'équipe s'inscrit sur quatre thèmes.
Thème 1 : Caractérisation de pathologies émergentes et développement d'outils de diagnostic. Les connaissances étiologiques portent à la fois sur des cas spécifiques, et, généralement, permettent l'élaboration d'un programme d'apprentissage du diagnostic basé sur le web ; elles génèrent une production régulière d'ouvrages. Ces recherches concernent les productions légumières et la vigne.
Thème 2 : Description et caractérisation de la diversité et de la structure des populations de pathogènes. La variabilité et la structure génétique des populations sont abordées à des échelles micro et macro-évolutives ; les études menées à l'échelle intra-spécifique mènent à l'analyse de sous populations, et l'identification d'espèces cryptiques. Ces recherches concernent l'oïdium de la vigne et la cicadelle vectrice de la flavescence dorée de la vigne.
Thème 3 : Réponses adaptatives des bioagresseurs aux pressions biotiques et abiotiques. Étude de des bases génétiques et des mécanismes de l'adaptation des pathogènes aux pressions de sélection engendrées par les méthodes de protection (pesticides, résistance variétale). Ce thème concerne les mildious de la vigne (fongicides) et du tournesol (résistance de la plante hôte).
Thème 4 : Incidence des paramètres génétiques et des caractères adaptatifs dans les dynamiques épidémiques. Ce thème concerne le rôle d'attributs biologiques dans la dynamique des populations (mode de reproduction, taille efficace, diffusion des gènes), et spécialement sur l'impact de la résistance aux fongicides sur la dynamique des populations. Ce thème concerne le mildiou de la vigne, et l'oïdium de la vigne (projet transversal à l'Unité). Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +