Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Neuroimmunologie digestive. Relation flore-muqueuse colique. Modulation de la viscérosensibilité
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : barrière mucosale, barrière muqueuse, mastocyte
Composé chimique, Facteur du milieu : cytosquelette, récepteur
Phénomène, processus et fonction : afférence neuronale, perméabilité paracellulaire
Afficher la suite
Objet d'étude : barrière mucosale, barrière muqueuse, mastocyte
Composé chimique, Facteur du milieu : cytosquelette, récepteur
Phénomène, processus et fonction : afférence neuronale, perméabilité paracellulaire
Réduire

- Description détaillée :
L'approche se fait essentiellement au niveau intégré, in vivo, chez l'animal (rongeur). Les Afficher la suite
L'approche se fait essentiellement au niveau intégré, in vivo, chez l'animal (rongeur). Les méthodes sont mises en oeuvre in vivo (appréciation de la douleur viscérale, mesure de perméabilité paracellulaire), au niveau des tissus (chambre de Ussing, immunohistochimie), cellulaire (microscopie électronique) et moléculaire (expression de médiateurs, récepteurs, cytokines,etc.). Déterminer le rôle du contenu digestif , et notamment de la flore colique, dans le contrôle de la barrière muqueuse. Identifier les éléments de la flore et les récepteurs impliqués dans ce contrôle. Rechercher les mécanismes mis en jeu dans le maintien ou les altérations de la perméabilité paracellulaire. Évaluer les conséquences d'altérations de la barrière sur la viscérosensibilité et les processus inflammatoires. Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +