Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Génétique, génomique et sélection des équins
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : cheval, souris knock out
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique, concours hippique, santé animale
Démarche, discipline : biologie moléculaire, Génétique animale, Génomique Transcriptomique et Protéomique
Afficher la suite
Objet d'étude : cheval, souris knock out
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique, concours hippique, santé animale
Démarche, discipline : biologie moléculaire, Génétique animale, Génomique Transcriptomique et Protéomique
Echelle d'étude : animaux, cell line, tissu adulte
Dispositif technique et méthode d'étude : biologie intégrative, critère direct, critère indirect, histologie animale, modèle murin, polymorphisme génétique
Composé chimique, Facteur du milieu : adn, arn, micro arn, protéine
Phénomène, processus et fonction : aptitude, différenciation, expression des gènes, expression des protéines, métabolisme énergétique, ossification, paramètre génétique, performance athlétique, prolifération cellulaire, santé physique
Réduire

- Description détaillée :
Mission générale de l’équipe.

BIGE produit des connaissances et développe des outils et Afficher la suite
Mission générale de l’équipe.

BIGE produit des connaissances et développe des outils et des méthodes permettant 1) d’améliorer les populations équine, 2) de fournir une aide à la décision pour optimiser le management des animaux, 3) de développer le conseil génétique afin de réduire l’incidence de diverses pathologies.
Compte tenu du modèle économique et du poids relatif des filières, les caractères d’intérêt concernent la santé, les aptitudes sportives (performance, contre-performance, longévité), le modèle, la robustesse et le tempérament. L’objectif appliqué est la production d’un cheval sain, performant et sûr, à même d’assurer le rayonnement de la filière et des cavaliers, dans un contexte où la sélection sur indices est critiquée et l’épidémiologie génétique sous-développée.
Le développement de liens plus étroits avec les filières et les cavaliers constitue un enjeu majeur pour l’équipe, tout comme la transition vers l’évaluation individuelle des aptitudes. En ce sens, les orientations thématiques de l’équipe se rapprochent plus des problématiques de génétique humaine que des problématiques de l’élevage.

Biologie intégrative du développement musculo-squelettique (CT1 et CT2)

L’objectif est la production de connaissances scientifiques portant sur la compréhension des mécanismes de régulation génomique et épigénétique du développement et du fonctionnement normal et pathologique du muscle, du cartilage et de l’os. Des approches intégratives sont développées (histologie, transcriptome, protéome, facteurs de transcription, miRNA, méthylation) afin d’initier des travaux de biologie des systèmes analysant l’impact des polymorphismes sur l’homéostasie des cellules/ tissus d’intérêt.
La thématique «ostéo-articulaire» étudie la régulation de l’ossification endochondrale à l’aide de modèles murins KO conditionnels et de cartilage et d’os de chevaux atteints d’ostéochondrose. La thématique « muscle et métabolisme énergétique » étudie la régulation des fonctions mitochondriales et la différenciation des myoblastes. Les travaux portent sur la variabilité du génome mitochondrial, la mitochondriogénèse, le rôle des miRNA et l’impact de leur polymorphisme. L’origine et le rôle des miRNA circulants sont également abordés.

Architecture génétique des caractères d’intérêt (CT2).

Ces travaux visent à identifier les gènes gouvernant les caractères d’intérêt et à comprendre comment le polymorphisme de ces gènes, les combinaisons alléliques et les éventuelles interactions conduisent au phénotype. L’objectif finalisé est de proposer non seulement des outils moléculaires de sélection, mais également des outils de génomique personnelle permettant une caractérisation individuelle des aptitudes ou de la prédisposition à des pathologies. Cela suppose d’aborder l’«héritabilité manquante» pour améliorer le pouvoir prédictif des évaluations individuelles.
Les caractères mono ou oligogéniques se prêtent bien à ce type d’étude mais il existe peu de données chez le Cheval car l’épidémiologie génétique y est sous-développée. Des recherches de QTL sont entreprises pour les caractères complexes comme l’ostéochondrose ou l’aptitude à l’endurance. La recherche de traces de sélection est également mise en œuvre dans l’espoir d’identifier des gènes en lien avec les caractéristiques morphologiques et les aptitudes des différentes races.

Evaluation génomique et gestion des populations équines (CT3).

L’étude du déterminisme génétique des caractères d’intérêts, focalisée actuellement sur les performances, devrait être étendue aux autres caractères d’intérêt comme la longévité ou le tempérament.
L’évaluation génétique des chevaux de sport et de course est réalisée à partir de critères directs (gains ou des classements en compétition structurée), collectés par plusieurs organismes (IFCE, Sociétés de courses, Pégase Mayenne, Centre Sportif d'Equitation Militaire…). Une amélioration du modèle sous-jacent aux classements en compétition est en cours.
La recherche de critères indirects à partir de paramètres génomiques et physiologiques (biomarqueurs), locomoteurs et comportementaux est réalisée afin de diversifier les objectifs de sélection et améliorer l'indexation et les plans d'amélioration génétique.
L’évaluation génomique sera envisagée, mais nécessitera d’élaborer des schémas optimisant l’information génomique en tenant compte du contexte plutôt défavorable de la filière.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +