Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Fonctionnement de la plante
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : graine, légumineuse à graines, nodosité, plante, système racinaire
Question sociétale et finalité, contexte : alimentation animale
Démarche, discipline : Physiologie
Afficher la suite
Objet d'étude : graine, légumineuse à graines, nodosité, plante, système racinaire
Question sociétale et finalité, contexte : alimentation animale
Démarche, discipline : Physiologie
Echelle d'étude : peuplement
Dispositif technique et méthode d'étude : croissance, modélisation
Phénomène, processus et fonction : conduite de la culture, développement
Réduire

- Description détaillée :
Les légumineuses à graines sont des espèces à croissance indéterminée. La variabilité de leur Afficher la suite
Les légumineuses à graines sont des espèces à croissance indéterminée. La variabilité de leur rendement comme des itinéraires qui y conduisent, est forte. Le problème est de comprendre en quoi et comment leur fonctionnement est influencé par le mode de croissance. Or cette compréhension se heurtait à l'inadéquation des représentations (états moyens) de la mise en place des éléments de la plante. L'adoption par l'équipe d'une échelle spatiotemporelle, rendant compte à tout instant de la nature des organes présents, de leur âge, de leur nombre, permet une analyse, sans confusion d'effet, des différents processus qui concourent à la production, en quantité et en qualité.

Cinq ans. Les besoins élevés de matières riches en protéines sont couverts pour une part aujourd'hui significative par la production des légumineuses à graines. La diminution des marges dégagées par leur culture, à la suite des modifications des règles de rémunération introduites par les réformes communautaires, fait peser des incertitudes sur l'avenir de la filière. En dépit des progrès continus déjà enregistrés, il y a nécessité à maîtriser davantage la variabilité des rendements et des compositions des récoltes, et de suggérer des itinéraires techniques susceptibles de restaurer des marges suffisantes sans perdre de vue les aspects environnementaux (azote des résidus de culture, intégration des légumineuses dans les rotations). - Biochimie et Physiologie Moléculaire des Plantes, UMR 5004 Agro-M/CNRS/INRA/UM2.
- Laboratoire des Interactions Plantes Micro-organismes LIPM UMR CNRS INRA 2594/441, Toulouse, UMR Agronomie INRA-INA PG Thiverval Grignon.
- Physiologie des semences (INRA Versailles).
- Groupe protéomes végétaux (INRA).
- Génétique des symbioses et Medicago truncatula (INRA-CNRS Toulouse, ISV-CNRS Gif sur Yvette).
- Ressources génétiques de Medicago truncatula (DGAP Montpellier, programme Centre de Ressources Biologiques (CRB)).
- Groupe protéagineux INRA DGAP et groupe de travail INRA de l'action structurante (ATS) Medicago truncatula.
- Projet Européen FP6 (2004-2008) : Grain Legumes Integrated Project (GLIP).
- John Innes Center (UK) sur facteurs anti-trypsiques de la graine de pois et mutants de nodulation.
- Max Planck Institut of Molecular Plant Physiology, Golm, Germany.
- Department of Molecular Biology, University of Aarthus, Denmark.
- Institut für Pflanzengenetik und Kulturpflanzenforschung (IPK), Germany.
- Union Nationale Interprofessionnelle des Protéagineux, CETIOM.
L'analyse du fonctionnement du peuplement, sur la durée du cycle cultural et dans un milieu influencé par des pratiques agricoles, doit mettre en évidence les processus qui déterminent les variations de production en quantité et qualité, définir les variables à considérer pour les décrire. La compréhension de l'élaboration du rendement et de la qualité passe donc par des recherches sur la phénologie des plantes et les déterminismes du développement, l'acquisition des ressources par les peuplements et leur répartition, la croissance des organes récoltables. L'objectifs final est l'intégration des connaissances écophysiologiques et génétiques dans un modèle dynamique de fonctionnement des peuplements de légumineuses annuelles à graines. Pour comprendre la formation du rendement et de la qualité des récoltes chez les légumineuses à graines, des recherches sont menées concernant la phénologie des plantes et les déterminismes de leur développement, l'acquisition des ressources par les peuplements et la répartition de ces ressources entre les différents organes présents, la mise en place et la croissance de graines. L'objectif final est d'intégrer les connaissances acquises dans un modèle dynamique de fonctionnement du peuplement. Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +