Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Micronutriments végétaux, contaminants alimentaires et signalisation cellulaire liée au cancer
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : aliment
Démarche, discipline : Cancer
Dispositif technique et méthode d'étude : protéomique, transcriptomique
Afficher la suite
Objet d'étude : aliment
Démarche, discipline : Cancer
Dispositif technique et méthode d'étude : protéomique, transcriptomique
Composé chimique, Facteur du milieu : contaminant, pesticide, sulforaphane
Phénomène, processus et fonction : signalisation cellulaire
Réduire

- Description détaillée :
- Compétences dans le domaine de la signalisation cellulaire liée au cancer.
- Outils de Afficher la suite
- Compétences dans le domaine de la signalisation cellulaire liée au cancer.
- Outils de biochimie et de biologie cellulaire et moléculaire.
- Approches par des méthodes dites "globales" de protéomique et transcriptomique.
Il existe un réel besoin en biomarqueurs de la cancérogenèse et notamment pour sa phase précoce, qu'il s'agisse d'exposition à de fortes doses dans le cadre d'une activité professionnelle (agriculteurs, travailleurs de l'industrie phytopharmaceutique) ou d'exposition à de très faibles doses qui concerne l'ensemble de la population, au travers des contaminations environnementales ou alimentaires. En tentant d'appréhender non seulement les faibles doses mais également les mélanges de plusieurs polluants chimiques, par des approches cellulaires nous comptons, en fournissant des indicateurs moléculaires liés au processus de cancérisation (kinases de cascades de signalisation, protéines de contrôle du cycle cellulaire, produits de gènes embryonnaires réactivés), apprécier le danger associé à ces expositions.

Mettre en évidence des effets précoces résultant de l'exposition à des pesticides.
Pour cela, caractériser les perturbations au niveau de la transduction des signaux cellulaires par des expériences in vitro.
Le sulforaphane, un microconstituant naturel du brocoli, exerce un effet antitumoral sur cellules cancéreuses humaines en produisant un effet spécifique sur les voies de signalisation contrôlant la mort (apoptose) et la prolifération cellulaires.
Son métabolite (conjugué au glutathion) exerce des effets similaires.

L'effet protecteur de certains microconstituants alimentaires (glucosinolates) vis à vis du développement du cancer colique a fait l'objet d'une recherche active au cours des dix dernières années. Actuellement, c'est d'avantage l'impact toxicologique des contaminants de l'aliment, et ceci au niveau de la signalisation cellulaire liée à la cancérogenèse qui nous préoccupe. Les produits phytosanitaires sont susceptibles de présenter des risques toxicologiques pour l'utilisateur, le consommateur et/ou l'environnement. L'utilisation de certains pesticides a notamment été corrélée avec l'augmentation de l'incidence de pathologies comme le cancer. Dans le but de mieux connaître l'impact de ces substances sur l'homme, nous étudions leurs effets in vitro sur des lignées cellulaires humaines.
La modulation des signaux cellulaires lors de la cancérogenèse est un processus à la fois précoce et impliquant une cascade d'événements moléculaires touchant souvent plusieurs champs de l'activité cellulaire. Dés lors, l'étude de ces modulations dans des cellules exposées à des pesticides peut fournir des renseignements précieux quant aux propriétés cancérogènes supposées de ces composés.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +