Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Vaccins et Immunité Anti-Virale des Mammifères
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : cellule dendritique, muqueuse, porc, ruminant
Question sociétale et finalité, contexte : santé animale
Démarche, discipline : Immunologie
Afficher la suite
Objet d'étude : cellule dendritique, muqueuse, porc, ruminant
Question sociétale et finalité, contexte : santé animale
Démarche, discipline : Immunologie
Dispositif technique et méthode d'étude : vaccination
Phénomène, processus et fonction : immunité neonatale, infection virale
Réduire

- Description détaillée :
Nous utilisons les modèles murins (1) pour analyser la réponse locale pulmonaire, en particulier Afficher la suite
Nous utilisons les modèles murins (1) pour analyser la réponse locale pulmonaire, en particulier chez le souriceau et (2) pour étudier la fonction des cellules de type « Langerhans » dans l'immunité.
Nous employons le cathétérisme lymphatique chez les gros mammifères (porc, mouton) pour accéder directement aux cellules dendritiques en migration depuis les tissus vers les ganglions. Nous étudions l'origine tissulaire des sous-populations de cellules dendritiques lymphatiques (épiderme, derme, sang) à l'état basal et lors d'immunostimulation ainsi que la fonction de ces cellules dans l'immunité. Recherches en immunologie vétérinaire, impliquant un recours important à l'approche in vivo, notamment par cathétérisme lymphatique. Les recherches impliquent l'analyse fonctionnelle et phénotypique des cellules drainant un territoire muqueux ou cutané, notamment des cellules présentatrices d'antigène lors de l'initiation de réponses immunes antivirales. Les enjeux sont de contribuer à l'amélioration des stratégies vaccinales contre plusieurs viroses majeures des ruminants et du porc et de développer des connaissances en immunologie générique dans ces espèces.
-Michel Bonneau, Centre de Recherche en Imagerie Interventionnelle, INRA
-Micheline Lagranderie, Institut Pasteur, Paris
-Marc Eloit et Stéphan Zientara, UMR de Virologie ENVA AFSSA INRA, Maisons-Alfort
-Laurence Dedieu, UPR15 CIRAD, Montpellier
-Gilles Meyer et Gilles Foucras, UMR Interactions hôtes-pathogènes ENVT INRA , Toulouse
-Roger Legrand, CEA Fontenay.
-Dolores Jaraquemada, Barcelone, EspagneNotre objectif est d'approfondir nos connaissances sur l'initiation et la modulation des réponses immunes dirigées contre des viroses majeures des animaux domestiques, ainsi que de développer des stratégies vaccinales efficaces et sûres. Nous analysons les fonctions des cellules présentatrices d'antigène, notamment au niveau des muqueuses respiratoires, dans le compartiment lymphatique (cathétérisme), et dans les ganglions drainants. Nous nous intéressons également à l'immunité néonatale. -Mise au point du cathétérisme des canaux lymphatiques du mouton et du porc, permettant la collecte en temps réel, l'analyse phénotypique et fonctionnelle des cellules drainant des territoires muqueux ou cutanés.
-Mise en évidence du rôle majeur des granulocytes neutrophiles dans le transport des antigènes bactériens depuis les tissus oro-nasaux jusqu'au site décisionnel ganglionnaire.
- Démonstration de la migration de cellules dendritiques et plasmacytoides dans la lymphe ovine et porcine.
- Caractérisation des cellules dendritiques pulmonaires néonatales chez la souris et démonstration de leur capacité à stimuler des lymphocytes T naïfs.
-Démonstration de l'efficacité de la voie rectale de vaccination contre le rotavirus avec des pseudoparticules virales (modèle souris).
-Mise au point de formulations particulières (poly-L-Lactoglycolides) déterminant l'efficacité vaccinale de vaccins ADN contre la fièvre aphteuse chez les ovins (protection totale à l'épreuve).
- Mise au point d'une stratégie de vaccination mucosale contre le virus respiratoire syncytial basée sur des nanoparticules de la protéine de nucléocapside virale : efficacité démontrée chez la souris adulte et nouveau-né et en cours de validation chez le veau.
- Mise en évidence du rôle des IgA dans la protection contre le rotavirus. Notre activité de recherche se focalise sur l'analyse des mécanismes de l'immunité antivirale chez les ruminants, le porc et la souris. Les cibles virales incluent le virus respiratoire syncytial bovin, la fièvre catarrhale chez les ovins et le virus influenza dans un modèle mini-porc. Ces programmes se font en collaboration avec des virologistes de l'Unité, la plate-forme du Centre d'Imagerie Interventionnelle de Jouy, ainsi qu'avec l'UMR 1225 (Toulouse), l'UMR 1161 (Alfort), l'UPR15-CIRAD, et l'institut Pasteur-Paris. Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +