Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Écologie des micro-organismes bénéfiques dans le sol et la rhizosphère
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :

- Description détaillée :
1) CONTRATS UE AVEC COORDINATION

INCO-DC (1997-2001)
Titre : " Reduction of the Afficher la suite
1) CONTRATS UE AVEC COORDINATION

INCO-DC (1997-2001)
Titre : " Reduction of the chemical inputs in a vegetable crop by the use of beneficial rhizospheric microorganisms " ERBIC18-CT 97-0180
Participants : P. Lemanceau (Coordinateur), S. Gianinazzi, D. van Tuinen, V. Gianinazzi-Pearson
Partenaires : Università Torino, Alessandria ,I ; INTA, Balcarce, AR ; UN La Plata, AR ; IIBC Montevideo, UR ; UN de Rosario, Casilda, AR
Objectif:The use of chemical inputs (pesticides and fertilizers) in horticulture contributes to the accumulation of toxic residues in the food products and in the environment. This practice is not friendly for the environment an human health. Furthermore, pesticides do not allow to suppress efficiently some soilborne diseases. So, it is likely that in the future most Systems of production will use less chemical inputs. However, yield of the crops is determined by the plant growth and by the plant health. So, alternative methods for assuring mineral nutrition and for suppression of plant diseases must be proposed. The general objectives of our research are to improve plant health and plant growth of an important horticultural crop (tomato) by the use of beneficial rhizospheric microorganisms in order to reduce the use of chemical inputs in an integrated management of the crop.More specifically, beneficial microorganisms (fluorescent pseudomonads, glomalean fungi) will be selected among microbial populations in Argentine soils for their ability to suppress soilborne diseases (damping-off and root rot) and to promote plant growth of tomato. Their efficacy will be assessed in commercial-like conditions in Argentine and Uruguay. Demonstration will be made of the compatibility of the microbial inoculations with other agricultural practices in an integrated disease management of tomato.

2) RESEAUX EUROPEENS AVEC PARTICIPATION

COST 8.31 (1998-2002)
Titre : " Biotechnology of soil : monitoring, conservation and remediation "
Participant : P. Lemanceau
Objectif :The main objectives of this Action are the following:- to improve the effectiveness of microbial and molecular biology methods so as to have a better monitoring, conservation and remediation of soil;- to use new microbial parameters as better indicators of the environmental impact; - to use biotechnological approaches for restoring chemical, physical and biological properties of degraded soils.Benefits coming from the implementation of this Action are the following:(a) to give the possibility of elaborating routine assays for soil monitoring, conservation and remediation;(b) to help early detection of any fertility decline of natural ecosystems by the setting up of efficient and rapid methods of soil pollution diagnosis and of biochemical techniques for the study of soil structure stability. Les recherches conduites au sein de cette Opération vise à progresser dans notre connaissance des interactions entre microorganismes, bénéfiques et pathogènes, et avec leur environnement (sol, rhizosphère) afin de développer des méthodes de phytoprotection respectueuses de l'environnement.
Ces recherches s'articulent autour de trois axes.
Le premier porte sur l'identification de populations microbiennes associées à la qualité phytosanitaire des sols. La démarche adoptée consiste à comparer la microflore dans des situations contrastées: plusieurs sols présentant des niveaux de réceptivité différents aux maladies d'origine tellurique ou un même sol soumis à différents traitements expérimentaux susceptibles de modifier son niveau de réceptivité. Les populations associées à la qualité des sols sont analysées afin de déterminer si elles sont simplement indicatrices de la qualité des sols ou si elles sont impliquées dans cette qualité. Les études entreprises doivent également permettre de formuler des hypothèse relatives aux mécanismes microbiens jouant un rôle dans la faible réceptivité des sols aux maladies d'origine tellurique.
Le deuxième axe de recherche vise à analyser les interactions plantes/microorganismes contribuant à la santé des plantes. Les recherches correspondantes consistent à d'identifier des caractères microbiens (gènes, métabolites) impliqués dans la compétence rhizosphérique, l'antagonisme microbien et l'induction systémique de résistance de la plante. L'impact de la plante sur les activités d'une souche modèle bactérienne seront prochainement évaluées en identifiant les gènes bactériens préférentiellement exprimés dans la rhizosphère (collaboration avec l'Opération 1). Les recherches portent également sur l'effet de la plante sur la structure et l'activité des populations et des communautés microbiennes dans la rhizosphère afin d'améliorer notre connaissance de l'écologie microbienne dans cet environnement particulier.
Le troisième axe a pour objet l'élaboration de méthodes de phytoprotection respectueuses de l'environnement. Deux stratégies sont suivies. La première consiste à gérer le patrimoine microbien indigène afin de favoriser les populations bénéfiques impliquées dans la bonne qualité phytosanitaires des sols. Il s'agit donc d'identifier les pratiques culturales favorables aux populations bénéfiques et à la qualité des sols afin de limiter l'utilisation d'intrants (agriculture durable). Cette approche doit permettre de fournir des éléments d'aide à la décision lors du choix d'itinéraires techniques et doit permettre également de valider les bio-indicateurs identifiés au cours des recherches développées dans le premier axe. La deuxième stratégie est basée sur l'utilisation d'inoculums microbiens sélectionnés selon les critères identifiés lors du deuxième axe de recherche (lutte biologique). Afin d'améliorer l'efficacité et la fiabilité de la protection, des recherches sont réalisées sur la possibilité d'associer plusieurs caractères bénéfiques au sein d'inoculums mixtes. L'impact des inoculations microbiennes sur les populations microbiennes résidentes sera également évalué (écotoxicologie).
L'ensemble de ces travaux nécessite la caractérisation moléculaire des communautés, populations et souches microbiennes. Un effort de recherches important est donc dédié au développement de ces méthodes et à l'analyse des données obtenues.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +