Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Développement de méthodes d'analyses pour l'évaluation de la qualité agro-environnementale des sols
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : boue de station d'epuration, eau de ruissellement, eau du sol, sol cultivé, sol de jardin, sol forestier
Question sociétale et finalité, contexte : mesure agroenvironnementale, qualité de l'eau, qualité du sol, site pollué
Démarche, discipline : Chimie analytique, Chimie inorganique, Chimie organique
Afficher la suite
Objet d'étude : boue de station d'epuration, eau de ruissellement, eau du sol, sol cultivé, sol de jardin, sol forestier
Question sociétale et finalité, contexte : mesure agroenvironnementale, qualité de l'eau, qualité du sol, site pollué
Démarche, discipline : Chimie analytique, Chimie inorganique, Chimie organique
Dispositif technique et méthode d'étude : déchet, normalisation
Composé chimique, Facteur du milieu : dioxine furane, eau, éléments traces, fertilité, hap, pesticide, polluant organique, sol
Phénomène, processus et fonction : pollution
Réduire

- Description détaillée :
Le Laboratoire d'Analyses des Sols (LAS) développe des méthodes d'analyses des sols et des déchets Afficher la suite
Le Laboratoire d'Analyses des Sols (LAS) développe des méthodes d'analyses des sols et des déchets recyclés en agriculture. Les paramètres mesurés concernent les caractérisations aux niveaux agronomique et pédologique ainsi que l'évaluation de la qualité dans le contexte environnemental. Les sujets d'étude ont pour origine des besoins exprimés par les chercheurs ou l'anticipation de nouvelles exigences dans le cadre des réglementations nationales ou européennes.
En dehors des critères purement métrologiques (sensibilité, fidélité, justesse), les méthodes d'analyses sont caractérisées par une ou des fonctions spécifiques. Lorsque ces dernières touchent des aspects tels que la mobilité ou la phytodisponibilité, l'appréciation de leur niveau d'adéquation passe par l'étude des mécanismes physico-chimiques mis en jeu au cours de certaines phases du processus d'analyse. Le laboratoire développe des outils d'investigation permettant de mieux caractériser les espèces chimiques actives et, dans la mesure du possible, de modéliser leurs comportements.
A noter que le processus de développement de méthodes du LAS s'effectue sous assurance qualité reconnue et validée par un organisme indépendant : le COFRAC depuis 2010 dans le cadre de notre accréditation en portée flexible (porté disponible sur www.cofrac.fr).

Programmes récents et en cours :

- Chimie organique :
- Dosage multirésidus de pesticides dans les sols et les eaux par LC-MSMS,
- Dosage multirésidus de résidus de médicament dans les sols et les eaux par LC-MSMS.
- Dosage multirésidus de pesticides par GC-MSMS
- Etude de l'influence du pré-traitement et du stockage des échantillons de sols, sur la préservation des différentes familles de micropolluants organiques.
- Extractions "douces" de micropolluants organiques pour estimer leur fraction "environnementalement disponible"

- Chimie minérale :
- Spéciation des formes d'arsenic dans les sols, les boues et les sédiments.
- Mise au point du dosage des lanthanides dans les sols.
- Dosage d’ETM isotopiquement échangeable
- Spéciation d'ETM dans des simulations de fluides gastro-intestinaux
- dosage du "Black Carbon" dans les sols

- Autres techniques
- Caractérisation des argiles par granulométrie LASER
- Utilisation de la spectrométrie proche infrarouge pour l'analyse de sols

Collaborations :
- INRA : US Infosol, UMR EGC, US AgroImpact, UMR TCEM…
- CNRS : Service Central d'Analyses (Lyon)
- Université des Sciences et Techniques de Lille : Laboratoire de chimie analytique et marine.
- Institut Supérieur d'Agriculture de Lille - Laboratoire Sols et Environnement.
Réduire

- Champs de rattachement :