Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Sélection génomique et méthodes de gestion des populations bovines
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : bovin
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique
Démarche, discipline : Génétique animale
Afficher la suite
Objet d'étude : bovin
Question sociétale et finalité, contexte : amélioration génétique
Démarche, discipline : Génétique animale
Dispositif technique et méthode d'étude : sélection
Phénomène, processus et fonction : aptitude bouchère, croissance musculaire, déterminisme génétique, hypermuscularité, ingestion, précocité
Réduire

- Description détaillée :
L’équipe, qui intègre une UMT avec l’Institut de l’Elevage et l'UNCEIA, est en charge des Afficher la suite
L’équipe, qui intègre une UMT avec l’Institut de l’Elevage et l'UNCEIA, est en charge des évaluations génétiques nationales des bovins, mission régalienne et permanente certifiée ISO9001. Depuis 2009, la sélection génomique a complètement transformé la sélection bovine laitière. Dans le cadre des projets ANR Amasgen (2009-11) et Gembal (2011-13), nous développons des méthodologies et des applications de sélection génomique. Les enjeux sont : le développement des méthodes tenant compte de densités de polymorphisme variées (jusqu’au séquençage), leur application aux populations bovines dans un cadre multiracial et multinational (en particulier européen, EuroGenomics), et à plus de caractères, en mettant l’accent sur la santé des animaux, leur adaptation et la qualité des produits.
Chez les bovins, la sélection génomique se traduit par une forte augmentation du progrès génétique potentiel et un plus grand nombre de caractères sélectionnables. Il est donc important de revisiter les objectifs de sélection et l’organisation de la gestion des populations pour une meilleure durabilité tant en termes de caractères sélectionnés que de gestion de la diversité, en intégrant les attentes des filières et de la société. L’adaptation aux systèmes de production est un sujet en développement (Genesys).
Cette thématique s’intègre très naturellement dans le métaprogramme « sélection génomique » de l’INRA qui sera une source d’activités pluridisciplinaires, de partage entre espèces et règnes, et d’ouverture internationale, vers le Nord comme vers le Sud.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +