Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
GA-CT3 : Méthodes de gestion des populations
(CT)
- Mot(s) clé(s) :

- Description détaillée :
Historiquement, le département a fortement contribué au développement de méthodes de gestion des Afficher la suite
Historiquement, le département a fortement contribué au développement de méthodes de gestion des populations animales et à leur utilisation pratique. Aujourd'hui encore, il joue un rôle majeur dans la gestion des bases de données nationales au CTIG, dans l'évaluation des reproducteurs (éventuellement assistée par marqueurs), dans l'aide à la définition des objectifs de sélection, dans la caractérisation et la conservation des ressources génétiques. Ces méthodes sont considérablement transformées par les connaissances nouvelles sur le génome, mais aussi par l'avancée des techniques de reproduction et par la volonté de préserver les ressources génétiques tant intra qu'entre populations, et de les gérer de façon plus durable.

















* L'INRA doit proposer des méthodes prenant mieux en compte la demande sociétale, d'une part dans la définition des objectifs de sélection en fonction des besoins de l'ensemble des partenaires jusqu'aux consommateurs et citoyens, d'autre part en caractérisant et préservant mieux les ressources génétiques, elles-mêmes souvent garantes de l'entretien de leur milieu.
* Le transfert est une force du département qui joue un rôle majeur dans l'orientation de la sélection et de la gestion des populations nationales. L'évaluation génétique des reproducteurs, réalisée par l'INRA depuis plus de 30 ans, est un levier d'orientation puissant, qui permet d'intégrer toutes les avancées sur les caractères et la connaissance des génomes. Cette situation crée par ailleurs une relation durable de confiance avec les filières professionnelles, à l'origine de partenariats efficaces. 1. Caractérisation et gestion des ressources.
inventaire des ressources génétiques, en France en collaboration avec le Bureau des Ressources Génétiques et divers partenaires, mais aussi dans les pays en développement, en partenariat avec le CIRAD ; traçabilité individuelle et raciale ; mesure de la diversité et de l'originalité ; conservation in situ et ex situ, participation à la Cryobanque nationale. Ce thème sera profondément renouvelé avec le typage à haut débit des marqueurs SNP.


2. Sélection et amélioration génétique durable des populations animales. Définition d'objectifs de sélection durables. Evaluation génétique des reproducteurs sous assurance qualité, prenant en compte l'information moléculaire, mais aussi généralisée à de nouveaux caractères, peu sensible aux dispositifs de collecte moins coûteux et donc moins normalisés. Recours croissant à la sélection assistée par marqueurs. Méthodes de sélection maintenant mieux la diversité génétique des populations à long terme. Contrôle strict des anomalies génétiques. Lien en amont avec le CT2

Transversalité recherchée avec les sciences sociales :
Ce CT est la composante génétique animale du développement durable.








Certification des évaluations génétiques bovines

Généralisation de l'intégration de l'information moléculaire dans les évaluations génétiques. Génétique des populations, génétique quantitative, génétique moléculaire, statistiques, informatique, bases de données nationales, sélection de noyaux de sélection en unités expérimentales.








13 unités (dont plusieurs expérimentales) 46 ETP INRA, 11 non INRA ETP INRA, 11 non INRA Bureau des Ressources Génétiques
CIRAD, pour certaines ressources tropicales
Partenaires étrangers, y compris Interbull. Filières de la sélection et des production animales

Ministère de l'Agriculture.

LABOGENA Réduire

- Champs de rattachement :
 
Une opération de maintenance est prévue pour le 22 novembre. Le service sera perturbé. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +