Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Analyse de la différenciation et spécialisation cellulaire
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : glande mammaire, prion, regulation
Question sociétale et finalité, contexte : biologie prédictive
Démarche, discipline : Génétique animale
Afficher la suite
Objet d'étude : glande mammaire, prion, regulation
Question sociétale et finalité, contexte : biologie prédictive
Démarche, discipline : Génétique animale
Dispositif technique et méthode d'étude : sexe, transgénèse
Composé chimique, Facteur du milieu : micro arn, promoteur inductible
Phénomène, processus et fonction : déterminisme du sexe, différenciation, interférence à arn, régulation, transcription
Réduire

- Description détaillée :
L’objectif principal des travaux de recherches de l’équipe DISC est de comprendre les mécanismes Afficher la suite
L’objectif principal des travaux de recherches de l’équipe DISC est de comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans le développement et la différenciation d’organes et de tissus chez l’embryon et l’adulte. Ainsi, nous étudions plus particulièrement le rôle de gènes impliqués dans les voies de signalisation nécessaires à ces étapes.

Les études globales des profils d’expression aux niveaux cellulaire, tissulaire, de l’organe voire de l’individu entier, permettent d’avoir une vision plus intégrée des réseaux de gènes mis en jeux pour aboutir à un phénotype. Toutefois, l’identification et le rôle de certains gènes ainsi que l’importance des interactions géniques et la séquence de la cascade des événements qui règlent le fonctionnement des fonctions biologiques restent encore très partiellement élucidés.

Dans ce cadre, nos travaux portent sur deux thématiques majeures :
• L’étude de gènes clefs, codants et non-codants, au cours de la mise en place d’une glande mammaire fonctionnelle. Ceci passe par une phase de développement du tissu épithélial, suivi d’une phase de différenciation ; phases qui se produisent pendant la puberté, puis la gestation. Nous nous intéressons plus particulièrement aux rôles des microARN, du gène Rspo1 (lié à la voie Wnt) et du gène -lactalbumine.

• Les travaux engagés depuis plus de 10 ans dans le cadre des maladies à prion, nous conduisent actuellement vers l’étude de certains gènes associés aux maladies neurodégénératives (Serpin a), mais surtout dans la recherche de la fonction biologique, encore méconnue, des gènes de la famille prion (PRNP, Shadoo et Doppel). Pour le moment, nos travaux portent sur les rôles de cette famille protéique dans le développement embryonnaire précoce et neuronale.

L’ensemble de nos projets est abordé par la réalisation et l’étude de modèles murins où l’expression des gènes d’intérêt est dérégulée. Cette expertise dans la construction de génomes (construction de transgène et microinjection) nous amène à collaborer avec différents partenaires (INRA, INSERM, CNRS…) qui souhaitent valider la fonction des gènes d’intérêts qu’ils identifient.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +