Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Ingénierie et Eco-évaluation des Filières de Méthanisation
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Dispositif technique et méthode d'étude : bioréacteur, bioréacteur continu, logiciel, pilote automatise, pilote de laboratoire, pilote industriel
Phénomène, processus et fonction : digestion anaérobie, fermentation, fermentation acide, fermentation anaérobie
Afficher la suite
Dispositif technique et méthode d'étude : bioréacteur, bioréacteur continu, logiciel, pilote automatise, pilote de laboratoire, pilote industriel
Phénomène, processus et fonction : digestion anaérobie, fermentation, fermentation acide, fermentation anaérobie
Réduire

- Description détaillée :
1. La digestion anaérobie ou méthanisation est la transformation de la matière organique en un Afficher la suite
1. La digestion anaérobie ou méthanisation est la transformation de la matière organique en un biogaz composé principalement de méthane et de gaz carbonique par un consortium microbien fonctionnant en anaérobiose. Il s’agit d’un processus qui se produit naturellement dans divers écosystèmes : marais, lacs, rizières, intestins d’animaux et humains,… Maîtrisée par l’Homme au sein de procédés dans des digesteurs ou des méthaniseurs, la digestion anaérobie permet de traiter de multiples pollutions organiques telles que les résidus agro-alimentaires et agricoles, les boues de stations d’épuration, les ordures ménagères ou les déchets verts. Les digestats sont valorisables sous forme d’amendement organo-minéral et le méthane dégagé est une énergie verte valorisée sous différentes formes (électricité, chaleur, biocarburant, gaz naturel). La digestion anaérobie est au cœur de l’activité du LBE depuis 25 ans, et est à l’interface de plusieurs Objets Thématiques. L’Objet Thématique "Ingénierie et Eco-évaluation des filières de Méthanisation" (Infime) met en œuvre et optimise sous l'angle cinétique et énergétique des réactions microbiennes afin de développer sous contraintes économiques et environnementales des procédés de dégradation de la matière organique. Notre approche est à la fois focalisée sur des verrous scientifiques identifiés (meilleure connaissance des intrants, des processus, des acteurs et des procédés), mais aussi élargie à des thématiques nouvelles et porteuses telles que l'analyse des cycles de vie et des filières. La digestion anaérobie des matières organiques est étudiée avec des dispositifs qui découplent les phénomènes de production de biohydrogène et de méthane. De plus, la digestion anaérobie des cultures de micro-algues est une thématique en plein essor qui est abordée sous l'angle de la production de bioénergie, du traitement des pollutions organique, de la valorisation du CO2 et de la valorisation des digestats. Finalement, des développements informatiques sont réalisés afin de gérer l'ensemble des données et des connaissances générées par les procédés étudiés.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +