Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Transfert de technologie pour le traitement de la pollution des effluents et des résidus solides d'origine domestique et agro-industrielle
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Démarche, discipline : Bioengineering, Biotechnologie, Biotechnology, Engineering Sciences, Environmental Sciences, Environmental studies, Process Engineering, Sciences de l'ingénieur
Echelle d'étude : adoption des innovations, artificial ecosystem, capacité à innover, communauté bactérienne, communauté microbienne, développement local, développement régional, développement socioéconomique, écosystème anaérobie, filière de traitement, filière économique, filière lait fromage, filière professionnelle, impact régional, impact socio économique, impact territorial, international, microcosm, microcosme, mobilisation des savoirs, partenariat euroméditerranéen, partenariat privé, petit producteur, production unit, professional associations, retention time, secteur viticole, socioeconomic development, temps de génération, temps de sejour, territoire, time study, union européenne, unité de production, unité pilote, valorisation économique, vitesse de dégradation, vitesse de réaction, voie sèche
Localisation géographique : aude, languedoc roussillon, littoral méditerranéen, mediterranean region, pays européen, pays méditerranéen, pays tempéré, pays tropical, southern Europe, sud de la france
Afficher la suite
Démarche, discipline : Bioengineering, Biotechnologie, Biotechnology, Engineering Sciences, Environmental Sciences, Environmental studies, Process Engineering, Sciences de l'ingénieur
Echelle d'étude : adoption des innovations, artificial ecosystem, capacité à innover, communauté bactérienne, communauté microbienne, développement local, développement régional, développement socioéconomique, écosystème anaérobie, filière de traitement, filière économique, filière lait fromage, filière professionnelle, impact régional, impact socio économique, impact territorial, international, microcosm, microcosme, mobilisation des savoirs, partenariat euroméditerranéen, partenariat privé, petit producteur, production unit, professional associations, retention time, secteur viticole, socioeconomic development, temps de génération, temps de sejour, territoire, time study, union européenne, unité de production, unité pilote, valorisation économique, vitesse de dégradation, vitesse de réaction, voie sèche
Localisation géographique : aude, languedoc roussillon, littoral méditerranéen, mediterranean region, pays européen, pays méditerranéen, pays tempéré, pays tropical, southern Europe, sud de la france
Dispositif technique et méthode d'étude : acquisition de données, activated sludge, advanced technology, agitation mécanique, agricultural waste management, aide à la conception, aide à la conduite, aide technique, amélioration de la performance, amélioration de la production, amélioration des procedes, amélioration du rendement, anaerobic treatment, analyse biologique, analyse de données, analyse de l'espace de tete, analyse hplc uv, analyse inter laboratoire, analyse microbiologique, analyseur de gaz, application industrielle, approche collaborative, approche multidisciplinaire, assistance technique, atelier expérimental, automated data processing, automatic monitoring, banc d'essai, bioénergie, bioenergy, bioengineering, biological assay, biological method, biotransformation
Composé chimique, Facteur du milieu : acide gras volatil
Réduire

- Description détaillée :
En droite ligne avec les thèmes de recherche du LBE développés dans les autres objets thématiques, Afficher la suite
En droite ligne avec les thèmes de recherche du LBE développés dans les autres objets thématiques, les activités liées au Transfert Technologique sont focalisées sur les techniques biologiques de traitement et de valorisation des effluents liquides et des résidus solides issus des activités agricoles et industrielles ou générés par les collectivités. Dans le cadre de ces missions, le personnel impliqué sur dans cette thématique est chargé :
• d’assurer l'interface entre les équipes dela recherche du conduite au LBE et le secteur industriel : transposition au stade industriel des résultats obtenus au stade laboratoire par la mise en place d’actions de transfert au stade pilote puis à l’échelle industrielle, c’est-à-dire (i) de contribuer à l’application industrielle des résultats des recherches du LBE (i.e. validation au stade pilote pré-industriel et valorisation économique des résultats de recherche) et (ii) deet transfert transférer vers les chercheurs du LBE dlese questions plus fondamentales soumises par ldes industriels.
• De répondre à des demandes en recherche appliquée/développement provenant des acteurs économiques : Développement de programmes de recherche à visée appliquée en collaboration avec des entreprises privées, des structures interprofessionnelles, des laboratoires de recherche, … dans le but de développer des procédés de traitement, des produits ou des filières.
de répondre aux besoins des industriels ou des institutionnels en développant des actions de R&D propres telles que (i) la réalisation de programmes de recherche appliquée, (ii) la réalisation de développements technologiques spécifiques se traduisant par des licences sur savoir-faire ou des brevets et (iii) la réalisation de prestations technologiques.
Tous les projets mis en œuvre ont une visée d’application industrielle à court ou moyen terme et sont appuyés tant sur les connaissances acquises en interne (masters, doctorats et post-doctorats supervisés directement par des chercheurs impliqués dans cet OT) que sur l’expertise des chercheurs plus "académiques" du LBE. La réalisation des projets est peut également passerée par des collaborations avec d’autres laboratoires lorsque des compétences complémentaires sont requises. Dans le choix des sujets abordés, nous cherchons toujours à rester proches des préoccupations ou questionnements des autres objets thématiques du LBE, mais sans occulter certaines demandes spécifiques qui méritent d’être étudiés plus spécifiquement.
Les principales actions de Transfert Technologique sont ainsi articulées autour de trois thématiques principales : • le développement de procédés de traitement adaptés aux petites sources de pollution, • le développement et l’optimisation de digesteurs anaérobies, • la valorisation énergétique des coproduits des industries agro-alimentaires et agricoles par méthanisation.
Depuis une dizaine d’années, les demandes en prestations de service "de routine" telles que la caractérisation d’effluents, les tests de biodégradabilité et la mesure de potentiel méthane ont fortement augmenté grâce notamment à la diffusion des résultats de nos travaux dans des revues spécialisées nationales et internationales et dans des lettres électroniques destinées aux industriels. Pet pour répondre à cette demande croissante qui ne correspond pas totalement à nos missions de laboratoire de recherche public, l’Institut des Technologies de l’Environnement (ITE) a été créé en 2005 en collaboration avec des partenaires institutionnels locaux (Chambre de Commerce et d’Industrie, Communauté d’Agglomération) et en liaison avec le Conseil Régional et le Conseil Général. L’ITE travaillait pour les filiales et structures de R&D de grands groupes, des PME/PMI, des bureaux d’études et des collectivités, avec le soutien scientifique et technique du LBE. DepuisDepuis sa création, l’ITE connaissait a connu une croissance annuelle forte (+ 70 % de CA/an sur les 3 dernières années) et ce qui a permis la création de 4 emplois. Cette activité de transfert a été reprise par Inra Transfert en 2011 et a aboutit à la création d’Inra Transfert Environnement (IT-E). Le LBE et IT-E sont ainsi deux structures parfaitement complémentaires qui permettent d’apporter une réponse complète aux besoins exprimés par les industriels : le LBE prend en charge les programmes de R&D, généralement pluriannuels, qui demandent des études et des développements spécifiques et les prestations analytiques standard (étude de la biodégradabilité aérobie et anaérobie d'effluents, mesure du potentiel méthanogène d'échantillons solides, analyses d’eaux usées et de déchets solides, etc...) et les prestations sur-mesure sont réalisées par la structurealors que l'essentiel de l’activité d’ IT-E. porte sur la réalisation de prestations de routine sur des échéances relativement courtes (1 à 6 mois).
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +