Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Impact des facteurs d'élevage sur la qualité du lait
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : aliment fonctionnel, produit laitier
Question sociétale et finalité, contexte : qualité nutritionnelle
Démarche, discipline : Biologie animale
Afficher la suite
Objet d'étude : aliment fonctionnel, produit laitier
Question sociétale et finalité, contexte : qualité nutritionnelle
Démarche, discipline : Biologie animale
Echelle d'étude : chaîne alimentaire, matrice environnementale
Dispositif technique et méthode d'étude : aquaculture continentale, domestication, modélisation, système aquacole
Composé chimique, Facteur du milieu : lait, metabolite, métabolite, peptide, protéine
Phénomène, processus et fonction : activité biologique, biodisponibilité, biofonctionnalité, bio transformation, proteolyse, qualité, qualité de la chair
Réduire

- Description détaillée :
Troupeaux expérimentaux : animaux (vaches et chèvres laitières) en contrôle individuel pour la Afficher la suite
Troupeaux expérimentaux : animaux (vaches et chèvres laitières) en contrôle individuel pour la production et l'ingestion.
Station expérimentale aquacole en circuit fermé. Utilisation des éléments marqués et des isotopes stables.
Analyses chimiques, biochimiques et protéomiques.
Culture de cellules.
Fabrications pilotes et microfabrications.
Cinétique porto-artérielle d'absorption des acides aminés, des micropolluants : utilisation du modèle porçin
Approche systémique. Plans expérimentaux factoriels fractionnaires. Approches intégratives multidimentionnelles et multidisciplinaires. Modélisation empirique, mécaniste, objet. Les conditions de réalisation des productions animales connaissent une évolution accélérée, générant des variations dans la qualité des matières premières livrées aux industries alimentaires. La nature et la qualité des protéines et des acides gras ont un rôle déterminant dans les valeurs technologique et nutritionnelle et pèsent fortement sur les techniques et les procédés impliqués pour la diversification et l'amélioration de la qualité des aliments. Les risques liés à la présence de micropolluants et à leur transmission dans la chaine alimentaire sont mal connus. Quadriennal: 2005-2008 Etude des facteurs responsables des variations des caractéristiques physiques et chimiques des produits alimentaires (lait, poisson), prévision des aptitudes technologiques qui en découlent. Impact des pratiques sur le fonctionnement des systèmes d'élevage.
Risques liés au transfert des micropolluants dans la chaîne alimentaire et les matrices environnementales. Laboratoire de Pathologie Infectieuse (B. Poutrel, Nouzilly)
Laboratoire de BioSciences des Aliments (G. Linden, UHP-Nancy I)
Université de Gent, Faculté Vétérinaire (H. Deluyker)
Laboratoire de Biologie Cellulaire Moléculaire (M. Ollivier-Bousquet, Jouy en Josas)Préciser les lois de réponse chez l'animal pour maîtriser la qualité biochimique et technologique des produits, pour optimiser la valorisation des nutriments et minorer les rejets.
Identifier et hiérarchiser les paramètres permettant d'apprécier la qualité des produits et la fonctionnalité des systèmes. Prévoir les transferts de micropolluants .
Prévoir les modifications technologiques qui découlent de ces variations. Fonctionnalité de l'animal et des produits animaux

Tant pour l'Animal que pour le Produit Animal le concept de fonctionnalité se décline en 3 domaines. Le premier est relatif à la production d'aliments et de biomolécules destinés à la consommation humaine pour couvrir les besoins nutritionnels, satisfaire les exigences sensorielles, contribuer au maintien de l'équilibre sanitaire. Le second renvoie, d'une part à un rôle de vecteur ou de filtre modulant les dépôts corporels, et les transferts de micronutriments ou de xénobiotiques dans les chaînes alimentaires, et d'autre part à un rôle de marqueur, témoin des traitements appliqués, mémoire de l'origine des produits. Le troisième domaine correspond à une utilisation de l'Animal ou du Produit comme modèles expérimentaux permettant de simuler et d'explorer les effets pour l'homme de contraintes environnementales et nutritionnelles. Cette orientation générale positionne le laboratoire dans le grand domaine Agronomie/Agro-Alimentaire/Bio-ingéniérie. Elle permet également son insertion dans le Master adossé à cette orientation.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +